Une équipe à votre écoute au 06 30 65 90 39
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.
Filtre de recherche

Couleur de la fleur Couleur de la fleur

Exposition Exposition

Hauteur livrée en cm Hauteur livrée en cm

20 cm - 20 cm

Période de floraison/récolte Période de floraison/récolte

Rusticité Rusticité

Taille de pot Taille de pot

Graines et Bulbes

Comment planter vos bulbes, à quelle période et à quel endroit ?

Concernant les bulbes avec une floraison printanière, le moment opportun en matière de plantation est d’octobre à fin décembre. En effet, vos tulipes, narcisses, jacinthes, … se développeront plus facilement suite à une floraison de fin d’année. Toutefois, un bulbe dont la floraison a lieu en été, est plus sensible au risque de gel et au froid. Vous aurez ainsi à le mettre en terre à partir du mois de mars et ce jusqu’à fin mai, pour les régions au climat froid. Dans cette catégorie, vous retrouverez des dahlias, glaïeuls, bégonias et d’autres encore. Il est vrai que des plantations échelonnées seront préconisées concernant des variétés utilisées comme fleurs à bouquets. Par conséquent, vous profiterez d’une belle floraison étalée et sur une durée plus longue.  En ce qui concerne l’emplacement à choisir, tous types de sols convient à la culture des bulbes. Le sol doit être tout de même, extrêmement filtrant, en effet, l’humidité stagnante est un obstacle à la croissance des bulbes. Cette situation humide peut entraîner le pourrissement des plantes bulbeuses. Si vous optez pour un sol assez lourd, vous veillerez à apporter du sable lors de la plantation. Les bulbes apprécient une exposition lumineuse, aussi une situation ensoleillée ou mi ensoleillée leur conviendra à merveille. A surveiller, quelques bulbes comme les anémones, les narcisses, les muguets, les bégonias et les muscaris préfèreront un emplacement plutôt ombragé, dans les sous-bois.  Si vous envisagez d’implanter de belle fleurs et plantes de taille haute, comme les dahlias hauts ou des lys, vous devez savoir que leurs longues tiges sont assez sensibles au vent. Vous aurez ainsi à leur attribuer des endroits abrités ou vous prendrez soin de les tuteurer.

La densité et les méthodes de plantation

Dans un premier temps, vous aurez à désherber avec précaution et à ôter toutes les traces des racines, de liseron ou chiendent pour réaliser ensuite un bêchage adéquat. Vous veillerez à ne pas employer de fumier entraînant le pourrissement des bulbes, il est plutôt recommandé de leur apporter un engrais spécifique pour bulbes. Ensuite, c’est le moment de placer les bulbes à leur emplacement. Pour ce faire, vous creuserez un trou à l’aide d’un transplantoir ou également un plantoir à bulbe. Attention, ne pas utiliser un plantoir conique afin de ne pas créer de poche d’air sous le bulbe. Pour la composition d’un massif entier de bulbes, vous prendrez soin de respecter la distance de plantation conseillée. Il est vrai qu’en ce qui concerne la distance de séparation, il faut savoir que cette dernière varie d’une espèce à l’autre. De plus, cette séparation est à réaliser en fonction de l’effet, la configuration, et le style que vous désirez apporter à votre composition florale. Il faut tout de même mettre en avant, que pour les massifs, les plantations en groupe offrent un rendu décoratif charmant, élégant et très esthétique. 

La profondeur du bulbe

Les bulbes sont à planter en respectant également une profondeur selon la variété. Par exemple, les bulbes à floraison printanière, comme les scillas, les ravissantes renoncules, ou les sibirica se développeront à une profondeur d’une dizaine de centimètres. De la même manière, les anémones apprécieront une profondeur équivalente à 10 centimètres, comme les convallarias, muguets, perce-neiges et crocus. Quant aux jacinthes, narcisses rocaille, muscari armeniacum, camassias, iris de Hollande et narcisses à grande fleur, une profondeur de 10 à 20 centimètres sera à respecter. Dans ce groupe, se situent également les tulipes et les scillas campanulata et botaniques. Enfin, quelques tulipes et les fritillaires impérialis s’épanouiront plus facilement si vous plantez les bulbes à 30 centimètres de profondeur. Pour leurs congénères à floraison estivale, comme les bégonias, cannas nains, cyclamens ou dalhias nains, elles nécessitent une petite profondeur de plantation, environ 10 centimètres. D’autres, un peu plus exigeantes pour leur croissance, comme les freesias, les cannas hauts, les dahlias et glaïeuls, requièrent une profondeur évaluée entre 10 et 20 centimètres. Cette mesure vaut aussi pour les montbretias et les zantedeschias aethiopicas. Pour les espèces offrant une belle hauteur à maturité, telles les lys, agapanthus, tigridas et nerines, 30 centimètres est une profondeur parfaite.

Quelques exemples particuliers

Les iris à grandes fleurs affectionnent tout particulièrement, la lumière et le soleil, tout comme un sol bien drainé. Ce terrain doit être neutre voire très calcaire. Pour cette variété élégante, le rhizome sera planté à ras le sol, vous aurez à laisser dépasser 1 tiers de la hauteur du bulbe, qui appréciera le soleil. En effet, uniquement, les racines seront complètement enterrées. Au sujet des hémérocalles, ces belles plantes sont très résistantes face au froid et aux maladies et parasites. Une fois en place, elles embelliront votre jardin, pour 10 années de coloris splendides et fleurs à bouquets. Lors de la plantation, vous veillerez à enterrer très légèrement le collet. Les reines du printemps, pivoines herbacées et romantiques à souhait, possèdent une végétation qui disparait complètement chaque année. Leur durée de vie est estimée à 30 ans, si elles bénéficient de conditions de culture favorables. Elles se développeront dans un sol riche et consistant, il doit être frais essentiellement lors du développement des touffes. Le terrain doit aussi être neutre et perméable, éventuellement légèrement acide. Lors de la plantation, vous penserez à bien recouvrir les yeux de la pivoine avec 3 centimètres de terre. 

La culture des bulbes en pot

Il faut savoir que de nombreux bulbes peuvent être cultivés en pots, en jardinières ou en bacs, idéal pour des petits terrains ou balcons.  Pour une plantation en pot réussie, vous aurez à préparer au préalable un mélange fertile avec un tiers de terreau, un tiers de sable et un tiers de bonne terre de jardin. Vous y placerez vos bulbes et comblerez le trou. N’oubliez pas de tasser et de bien arroser. Le tour est joué !

Tout savoir sur la plantation de bulbes de printemps

Au cœur de votre jardin, vous projetez de réaliser un massif de plantes bulbeuses. Votre rêve est de composer des scènes champêtres offrant une floraison plus ou moins échelonnée afin de profiter de la belle floraison de vos bulbeuses comme des tulipes, crocus, jacinthes, ou narcisses. Les bulbeuses doivent être entretenues avec soin et elles vous offriront une palette de nuances et espèces. Grâce aux plantes à bulbes de printemps, vous vous ferez plaisir grâce à une variété d’espèces. Avant de vous lancer dans la plantation, un certain nombre de conseils sont à suivre et vous réussirez assurément un parterre, massif ou bordure très esthétique et épanoui.

Où pouvez-vous planter les bulbes de printemps ?

Afin d’obtenir des plantes à la croissance prometteuse, vous choisirez des bulbes à positionner et les exposerez au soleil et à mi ombre. D’autres apprécient aussi l’ombre comme les perce-neiges ou les cyclamens. Ces fleurs pourront être plantées en rocailles, bordures, massifs, pots et jardinières. Il est aussi tout à fait possible de les placer dans le gazon, ou sous un arbre d’envergure assez importante. La terre doit aussi être bien drainée de préférence. Il faut aussi noter que quelques bulbes doivent être plantés dans des intérieurs, comme les narcisses, les tulipes botaniques, les crocus, ou les amaryllis. L’idéal est de pouvoir les forcer, autrement dit accélérer la croissance et floraison. Il est ainsi conseillé de les conserver suite à la réception de ces bulbes. 2 semaines de conservation seront ainsi suffisantes dans votre bac du réfrigérateur, avant de les planter.

A quel moment planter vos plantes bulbeuses ?

Les plantes à bulbes de printemps peuvent être plantés en terre entre le mois de septembre et le mois de novembre, et éventuellement au début du mois de décembre. Vos bulbes après la période de végétation, vous offriront une belle floraison le printemps venu. Des fritillaires ou des tulipes botaniques devront être plantées en septembre. Il faudra planter ces bulbes de printemps dans un sol scrupuleusement préparé, tout en respectant une profondeur indiquée concernant chaque espèce de bulbe. Concernant la plantation de bulbes en extérieur, il faudra ainsi, bêcher tout en profondeur, et ôter diverses plantes adventices et tous les cailloux ou gravier. Incorporez un peu de terre avec du sable et de la tourbe. Puis, vous pourrez attendre quelques jours avant de réaliser la plantation. La profondeur du trou est en fonction de la taille des bulbes à planter, par exemple, 5 centimètres pour les perce-neiges, les crocus, les anémones ou les muscaris. Quant aux renoncules, vous les placerez à 8 centimètres de profondeur, 10 centimètres pour les lis, les freesias ou les narcisses. En fait, il faut savoir que la profondeur doit être égale à 2,5 fois la hauteur du bulbe. Vous y parviendrez plus facilement avec un plantoir pour bulbes. Ce plantoir doit être gradué, ce sera ainsi plus pratique. Ainsi, placez les bulbes en les enfonçant dans la terre à la profondeur exigée, et ensuite vous pourrez retirer le plantoir, emportant un peu de terre. N’oubliez pas de positionner le bulbe la tête en haut, bien au fond du trou sur une petite couche de sable, de cette façon, le bulbe aura les pieds secs. Recouvrir de terre, aussi pour ce faire, il faut écarter le plantoir, il laissera de la terre emportée alors. Et n’oubliez pas de bien arroser pour terminer.

Comment réaliser la plantation des bulbes en intérieur ?

Quant à la plantation de vos bulbes en intérieur, il est important de les positionner serrés. Les crocus, tulipes, narcisses, amaryllis ou jacinthes seront les uns contre les autres, vous obtiendrez un bel effet de groupe, sauf pour l’amaryllis. Ce dernier, superbe et volumineux, sera planté dans un pot large et seul. Il faudra ne pas recouvrir entièrement les bulbes et vous veillerez aussi à laisser les pointes de vos bulbes dépasser au niveau de la surface. Arrosez ensuite de façon régulière. La plantation dans un intérieur pourra être réalisée dans une carafe avec de l’eau.

Quels conseils de paysagistes suivre pour les bulbes de printemps ?

Pour accélérer la floraison, vous pourrez laisser les bulbes dans un lieu plutôt sombre, les pousses doivent être sorties d’au moins 8 centimètres. Vous pourrez aussi laisser les bulbes durant 8 jours ou plus, notamment dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Ensuite, vous pourrez les exposer à la lumière dans votre intérieur, et également à proximité d’un point de chaleur.

Dans quels endroits réaliser la plantation des bulbes de printemps ?

  Les jardiniers tendent à s’accorder sur le fait que les plantes bulbeuses révèlent une facilité de culture, très appréciable notamment pour les débutants. Aussi, il faut savoir que les bulbeuses pourront être mariées en massifs, parterres, plates-bandes ou bordures avec des vivaces appréciant les expositions ensoleillées. Les bulbes de printemps peuvent être assortis avec des plantes bisannuelles telles les myosotis, les pensées, les pâquerettes, les giroflées. Vous pourrez aussi innover en les associant avec des aromatiques. Vous avez aussi la possibilité de positionner des bulbeuses dans votre maison au cœur de quelques plantes vertes, comme des bulbes de crocus, narcisses, jacinthes, tulipes, ou amaryllis. Faites plaisir en créant des compositions sans oublier de positionner les variétés les plus petites devant, dans des parterres. Les espèces les plus hautes seront à planter à l’arrière.

Quelles sont les différentes variétés de bulbes ? 

Il est vrai que le choix est large, et vous aurez ainsi devant vous de nombreuses propositions et combinaisons possibles. Les tulipes par exemple peuvent vous aider à composer un superbe tapis floral, au printemps. Entre le mois de janvier et juin, vous pourrez réaliser la plantation des bulbes printaniers et leur développement est variable, 10 centimètres pour les plus petites variétés comme les perce-neiges et crocus, idéal à placer au-devant dans vos massifs. Les plus grandes comme l’allium peuvent mesurer jusqu’à 1,20 mètre.

Menu