Top sellers

No best sellers at this time

Plante grimpante 

  • Clématites
    Clématites

    La clématite, la reine des grimpantes

     

    Connue et très appréciée dans les jardins de curé, jardins de ville, petites maison de campagne ou terrasses et balcons, la clématite est une plante pleine d’atouts. Sublime plante aux grandes fleurs éclatantes et pétales un brin chiffonnées, la clématite sait envahir les treillis, murets et grillages pour apporter une touche un brin romantique et très naturelle. La clématite est reconnue comme une des grimpantes les plus décoratives, il s’agit aussi d’une plante assez capricieuse et quelque peu exigeante. Si vous lui garantissez un départ adéquat, la clématite couvrira tout un ensemble de décorations comme une montée d’escalier, pergolas, ou colonnes extérieures. En pots, cette plante peut aussi s’épanouir révélant des fleurs splendides, à palisser contre le mur.

     

    Comment utiliser la clématite en décoration murale ?

     

    Fleurs sublimes et plante majestueuse, les clématites s’épanouissent sur des supports, elles s’y accrochent pour laisser éclore ses magnifiques boutons floraux au printemps. Contrairement au lierre, la clématite ne dispose pas de crampons. Le pétiole de ses feuilles tend à s’enrouler tout autour de son support.  La clématite est ainsi une solution idéale pour orner un mur, vous penserez à lui prévoir un treillage en métal et en bois, situé à 10 cm du mur pour la circulation de l’air.  La clématite peut aussi décorer un grillage, un arbre ou une haie bocagère par exemple. Une merveilleuse couverture de pergola, pylône ou talus, offrant une croissance rapide. La clématite est une plante non exploitée sur les balcons. Elle est aussi idéale en bacs, à palisser sur des treillages.  Vous réaliserez une décoration réussie en les associant avec des rosiers grimpants divins. Diverses couleurs sont aussi proposées pour réaliser des scènes romantiques et charmantes.

     

    La clématite, plante grimpante ou herbacée ?

     

    Il existe des clématites grimpantes avec des petites fleurs, mesurant entre 3 et 7 centimètres et aussi avec des fleurs de plus grande envergure, entre 10 et 20 cm de diamètre.  Les variétés aux grandes fleurs révèlent un grand choix de coloris telles ‘The President ‘ ; variété réputée ; avec des fleurs divines violet foncé. Des clématites herbacées sont employées parfois comme plantes vivaces dans des jardins de rocaille ou aussi en mixed-border. Très florifères, les clématites donnent beaucoup à la fin de l’été. Des hybrides comme le clematis viticella, sont adaptés pour des décors libres en forme de guirlandes.

     

    Quelles couleurs choisir ?

     

    Ton bleu, rose, violet ou rouge, blanc et aussi noir, la clématite offre une déclinaison incroyable en forme d’étoile ou en cloche. Les espèces doubles révèlent une floraison à deux reprises dans l’année, en mai et juin puis en septembre, comme l’espèce The President.

     Des espèces permettent de profiter d’un parfum délicieux et d’autres un feuillage persistant. Déployant de petits fruits plumeux, l’espèce flammule est une illustration très décorative.  Des espèces variées sont à présenter, et plus ou moins résistantes. Utilisée pour recouvrir une pergola, une cabane, ou des arbustes, la clématite choisie sera vigoureuse. Très tolérante aux divers climats, la clématite demeure une plante facile avec une plantation à réaliser tout au long de l’année. Vous éviterez de la placer en terre lors des gelées ou chaleurs et sécheresses. Une clématite est un tant soit peu capricieuse, elle ne peut être forcée, si elle se plait à l’endroit de sa plantation, elle vous offrira une belle floraison.

     

    Comment lui assurer un bon départ 

     

    La clématite, concernant sa plantation, exige le respect de quelques règles. Elle présente tout de même un développement correct et une haute résistance face aux maladies. 

    Quant à son emplacement, la clématite apprécie d’avoir la tête au soleil et les pieds à l’ombre. Il faut ainsi lui choisir un emplacement ensoleillé et couvrir la base à l’aide d’une planchette, une tuile ou un arbuste. Palissée contre un mur, elle aura une orientation ouest ou est, et nord aussi concernant la clématite doté de grandes fleurs pâles, appelées Clematis montana. Les clématites estivales devront être au sud. 

    Concernant la qualité du sol, les clématites apprécient des sols riches, frais et drainés. Ne pas la planter dans des sols calcaires. L’idéal est une terre argilo-siliceuse, la clématite appréciera un mélange de tourbe, terreau et terre de bruyère, pour la plantation. 

    Au fond du trou, placez un lit de graviers pour un bon drainage, sans eau stagnante. Pour la plantation, la motte à placer doit être inclinée, en direction de son support. Ne pas enterrer la tige sur plus de 10 centimètres.

     

    Quelle est la taille adaptée pour les clématites ?

     

    La taille est primordiale pour la bonne floraison des clématites. Elle doit être faite après la floraison et avant la végétation, pour dynamiser la création de nouvelles pousses. Une taille radicale ou taille sélective peut être réalisée selon la variété concernée :

    • Taille radicale : clématites herbacées et des ligneuses avec une floraison estivale, à effectuer en février et mars

    • Taille sélective : clématites ligneuses avec une floraison en avril, mai et juin fleurissant à deux reprises dans l’année. Couper toutes les tiges mortes, âgées ou chétives.

    La clématite demande peu de soins, elle est exigeante en matière de plantation, et ensuite, elle vous récompensera. Un paillage et de l’engrais au pied sont les deux éléments à lui apporter, de l’engrais complet renouvelé chaque année et enfoui, dans des trous proches des racines. Pour l’arrosage, vous pouvez arroser son voisinage, elle y puisera l’eau, si vous craignez un trop plein d’eau.

     

    Quelles maladies pour la clématite ?

     

    La maladie propre de la clématite est le flétrissement. Causé par un champignon, ce dommage stoppe la circulation de la sève, s’ensuit le dessèchement brutal. En cas de contamination du sol, ne pas replantez la clématite, vous devez au préalable la débarrasser des champignons.  La plantation joue un rôle important, grâce à l’utilisation d’un terreau sain. Le bacillus caulivorus entraine la maladie noire, donc la fanaison brutale de la plante. Il attaque essentiellement les clématites hybrides dotées de grandes fleurs. Solution : tout couper au ras du sol.

     

    Quelles sont les caractéristiques de la plante ?

     

    Le genre clematis appartient à la famille des renonculacées ou famille du bouton d’or. Comptant plus de 200 espèces, le genre offre des grimpantes ligneuses. Originaire du Japon et de la Chine, la clématite peut atteindre à maturité 3 mètres de hauteur. Elle se plait dans des zones, au climat océanique, méditerranéen, moyen et continental. Rustique, elle pousse dans un sol normal, argileux, riche en humus, sableux ou de la terre de bruyère. Cette plante grimpante saura vous séduire par son adaptation et ses coloris divins comme le bleu pervenche, en mai et juin et en septembre. Feuillage caduc pour cette liane riche qui se dresse au cœur de votre jardin, des variétés aux fleurs doubles sont divines offrant des fleurs gigantesques larges de 18 à 20 cm.

     

  • Akebias
    Akebias
  • Araujia
    Araujia
  • Bignones
    Bignones
  • Grimpantes bulbeuses
    Grimpantes bulbeuses
  • Capucines
    Capucines
  • Chèvrefeuille
    Chèvrefeuille
  • Dipladénia
    Dipladénia

    Le dipladenia est une plante faisant partie de la famille des apocynacées. Pouvant atteindre 3 mètres de hauteur, cette plante d’intérieur doit constamment être posée à la lumière. Avec son magnifique feuillage persistant, le dipladenia puise ses origines en Amérique tropicale. Faisant partie de la même famille que le laurier rose, cette plante vous permet de profiter d’une magnifique floraison qui perdure et qui s’avère également généreuse. Elle s’adapte très bien en extérieur, posée contre un mur, un treillage ou un arbre, mais elle adore la vie d’appartement. Il est important de préciser que cette plante très séductrice est toxique si elle est ingérée, et peut également s’avérer irritante au touché. Pour cela, n’hésitez pas à vous protéger les mains à l’aide de gants pour la manipulation et lavez-vous bien les mains après avoir été en contact avec elle.

    Comment planter le dipladenia ?

    Le dipladenia est une plante qui est très souvent cultivée en tant que plante d’intérieur, même si elle apprécie nos températures extérieures en été. Que ce soit en pot ou en pleine terre, vous pouvez choisir comment vous désirez planter votre dipladenia. Sachez qu’il est nécessaire de lui trouver un emplacement ensoleillé où elle peut recevoir régulièrement de la lumière. Le sol doit est bien drainé pour favoriser son développement.

    Si vous désirez cultiver votre plante en pot, vous devez alors le rempoter tous les ans au cours de la saison printanière. Sachez également qu’il est nécessaire de prévoir un autre pot que celui fourni lors de l’achat. Celui-ci sera trop petit pour profiter d’une belle floraison. Évitez d’exposer directement au soleil votre dipladenia, mais mettez-le à la lumière. Le dipladenia ne supporte pas que le soleil soit brûlant et cela pourrait donc lui être fatale. Évitez également de positionner votre dipladenia à proximité d’un radiateur et protégez-le des rayons du soleil surtout lorsqu’il fait trop chaud. N’hésitez pas également à l’humidifier de temps à autres à l’aide d’un pulvérisateur.

    Si vous désirez cultiver votre dipladenia en extérieur, c’est possible. Cependant, sachez que votre plante est originaire d’Amérique du Sud et qu’elle nécessite donc des températures constantes de 20 degrés pour pouvoir se développer convenablement. Effectuez la plantation au cours du printemps, mais le climat doit être chaud aussi bien en été qu’en hiver. Sachez également qu’il est possible de le positionner dans une situation ensoleillée sans aucun problème si la plantation se fait en pleine terre.

    Quel est l’entretien nécessaire pour le dipladenia ?

    Concernant la taille du dipladenia, il est nécessaire d’ôter toutes les fleurs fanées lorsqu’elles font leur apparition. Cela permettra notamment à de nouvelles fleurs de venir les remplacer. La taille s’effectue de façon très légère au cours de la saison printanière pour que la floraison soit stimulée. Sachez que vous pouvez effectuer cette taille au moment du rempotage.

    Concernant l’entretien du dipladenia en intérieur, il est nécessaire de l’arroser de façon régulière mais sans exagérer pour ne pas noyer les racines. N’hésitez pas à faire prendre l’air à votre arbuste entre mai et octobre, cela lui fera le plus grand bien. N’oubliez pas que cette plante est originaire d’une zone tropicale, et qu’elle a donc constamment besoin d’humidité pour être en bonne santé. Vous devez donc tout faire pour recréer son environnement naturel, mais en tant que plante d’intérieur.

    Lorsque l’hiver fait son apparition, vous devez faire hiberner votre plante en la plaçant dans un endroit plus sec, mais toujours lumineux. La température en hiver ne doit surtout pas descendre en dessous de 10 degrés, car ce n’est pas une plante rustique.

    Pour finir, sachez que cette plante se plaît très bien dans une serre car l’humidité présente est élevée, ce qui est très appréciable pour son développement.

    Quels sont les problèmes du dipladenia ?

    Les feuilles de votre dipladenia peuvent finir par jaunir, et cela est notamment dû à un manque d’eau ou tout simplement parce que votre plante a pris un coup de froid. Pour cela, nous vous recommandons de tout mettre en œuvre pour que le dipladenia ne soit pas dans les courants d’air, et de prendre le temps de vaporiser régulièrement le feuillage du dipladenia.

    Si vous constatez qu’un amas de couleur blanche fait son apparition comme une sorte de duvet, cela s’appelle des cochenilles. Il sera alors nécessaire de traiter cette maladie. Sachez aussi que votre plante peut être victime des acariens, dont notamment les araignées rouges qui ne se gênent pas pour attaquer le dipladenia.

  • Glycines
    Glycines
  • Holbellias
    Holbellias
  • Houblons
    Houblons
  • Hydrangeas Grimpants
    Hydrangeas Grimpants
  • Jasmins
    Jasmins
  • Kiwi
    Kiwi
  • Lierres
    Lierres
  • Passiflores
    Passiflores
  • Rosiers grimpants
    Rosiers grimpants
  • Rosiers liane
    Rosiers liane
  • Schizophragma
    Schizophragma
  • Suzannes
    Suzannes
  • Vigne vierge
    Vigne vierge
  • Vigne
    Vigne

Conseils pour le choix de sa plante grimpante

Possédant de nombreux atouts, la plante grimpante offre une croissance résistante et ne requiert que très peu d’entretien. Il est essentiel de savoir que les plantes grimpantes sont très variées, une profusion de variétés et d’espèces existe. Par conséquent, vous n’aurez que l’embarras du choix, vous pourrez ainsi tenir compte de différents critères détaillés ci-dessous. Vous procéderez à votre choix plus facilement.

 

Une sélection selon le climat

Dans des zones plus froides, beaucoup de plantes grimpantes peuvent aussi y être plantées. En effet, une multitude d’espèces ont ainsi introduites comme par exemple, des chèvrefeuilles au parfum entêtant, des clématites, du houblon, de magnifiques hortensias grimpants, ou des glycines proposant une silhouette élégante et romantique.

Si vous résidez dans des régions au climat plus clément, vous pourrez envisager de positionner certaines plantes grimpantes, s’épanouissant au soleil et à la chaleur. Ainsi, le jasmin officinal révèle des senteurs délicieuses, tout comme le bougainvillier proposant des coloris lumineux et éclatants. Vous pourrez aussi profiter de la délicate floraison du pandorea, un brin original et tendance, tout comme la bignone dévoilant des clochettes aux teintes orangées et douces.

 

Autre critère de choix : le parfum

Si vous rêvez d’un jardin aussi décoratif qu’embaumant, vous aurez l’opportunité de sélectionner des espèces, parfumées. A votre passage à proximité de ces grimpantes, vos sens seront en éveil et vous pourrez humer des odeurs suaves et subtiles à proximité de votre maison, fenêtres, portes ou lieux de passage.

Ainsi, il est souvent préconisé de placer de charmants chèvrefeuilles jamonica, halliana et chinensis qui offrent un parfum envoûtant, l’été venu, et plus exactement en fin de soirée. Vous pourrez ainsi profiter de ses effluves agréables lors de vos soirées estivales en terrasse ou au cœur de votre jardin, surtout après un copieux arrosage. 

Très prisé aussi par les jardiniers, le jasmin officinal séduira particulièrement les adeptes de senteurs suaves et soutenues, le parfum entêtant du jasmin vous suivra jusque dans votre maison.

Quant aux amoureux de parfums plutôt fruités, ils seront conquis par les odeurs subtiles de la glycine sinensis. Il s’agit d’une plante qui révèle une grande floribondité, et, qui plus est, elle constitue une des premières fleurs à offrir une floraison à la saison printanière. 

Vous pourrez aussi sélectionner de ravissants rosiers grimpants, aux coloris chatoyants et décoratifs. Ces derniers orneront parfaitement des treillages, pergolas ou un mur ancien de pierres, grâce à de jolies cascades de fleurs très romanesques, aux pétales soyeux et légèrement chiffonnés.

 

L’exposition

Si votre jardin, terrasse ou balcon est plutôt ombragé, vous aurez à opter pour des plantes qui tolèrent les expositions mi ombragées ou ombragées.

Des plantes très appréciées comme l’hortensia grimpant, de son nom botanique, Hydrangea petiolaris, se prêtera à merveille pour décorer un vieil arbuste ou arbre. Cet hortensia vous fera l’honneur de ses inflorescences de fleurs délicates et finement découpées. Qui plus est, le jasmin d’hiver est aussi très prisé dans ce type de jardin. Cette excellente fleur apportera des touches lumineuses grâce à ses fleurs à la teinte jaune or éclatant, et aussi, lors de la saison hivernale. 

Autre solution à privilégier, la vigne vierge, elle vous enchantera ! Elle grimpe très facilement et n’aura pas besoin de support particulier, ou de treillis. La vigne vierge se pare de nuances flamboyantes à la saison automnale. L’abekia est un végétal ornemental en raison de ses fleurs à la nuance violet pourpré, diffusant des senteurs vanillées tôt dans la saison.

 

En matière de feuillage

Si vous projetez de positionner une plante grimpante sur un grillage ou un treillis, son feuillage doit être persistant, il conservera ses feuilles toute l’année. Ainsi, le végétal vous servira de brise-vue, par exemple, les chèvrefeuilles japonica seront recommandés pour ce type d’utilisation. Vous apprécierez aussi des modèles offrant le même effet, comme le lierre ou d’autres variétés grimpantes d’hortensias. Si vous résidez dans des zones aux hivers doux, vous pourrez privilégier le pandorea, à la silhouette élégante et le jasmin officinal, très réputé également pour son feuillage.

Menu