Une équipe à votre écoute au 09 70 72 44 23
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.
Filtre de recherche

Produits en stock

Variétés de plantes Variétés de plantes

Nom botanique

Couleur de la fleur Couleur de la fleur

Exposition Exposition

Hauteur livrée en cm Hauteur livrée en cm

10 cm - 10 cm

Période de floraison/récolte Période de floraison/récolte

Période de plantation Période de plantation

Rusticité Rusticité

Hauteur à maturité Hauteur à maturité

Rosiers grimpants

Rosiers grimpants

Vous avez toujours rêvé d’un rosier grimpant ? Vous souhaitez embellir votre jardin, créer une décoration d’extérieur avec un mur, couvrir une pergola ?

Découvrez aujourd’hui comment faire pousser votre propre rosier grimpant grâce à nos conseils avisés !

Qu’est-ce que le rosier grimpant ?

Le rosier grimpant est l’arbuste parfait pour décorer un jardin, une allée, un mur, etc. En plus de créer un environnement idyllique, il donne à votre jardin une touche de senteurs inégalées. Le rosier grimpant est aussi facile à cultiver et à entretenir que le rosier. Il a seulement besoin d’un trou, d’une terre riche et d’un support vertical pour croître et monter tranquillement.

Comme tous les rosiers, le rosier grimpant a besoin de beaucoup d’ensoleillement et d’eau pour se développer.

Quand et comment planter un rosier grimpant ?

Le rosier grimpant peut se planter quasiment toute l’année. Bien évidemment, évitez les périodes de fortes chaleurs et de gel !

Pour le planter, il suffit de :

  • Créez un trou environ 3 fois plus grand que sa motte,
  • Imbibez la motte d’eau non calcaire,
  • Placez-la au centre du trou
  • Recouvrez de compost et de terre,
  • Tassez puis arroser beaucoup !

Pensez aussi à l’installer près d’un mur ou d’un support vertical pour qu’il puisse grimper facilement.

Quand récolter ?

En général, les rosiers grimpants fleurissent plusieurs fois du printemps à l’automne.

Quelle exposition pour le rosier grimpant ?

Le rosier grimpant apprécie l’ensoleillement. Si vous habitez dans une région très ensoleillée, placez-le de préférence à la mi-ombre pour que les rayons de soleil ne brûlent pas ses fleurs.

Comme tous les rosiers, le rosier grimpant ne supporte pas les terres trop humides l’hiver et les terres calcaires. Il a surtout besoin d’une terre bien drainée qui soit assez fraîche pour supporter la chaleur de l’été.

Comment l’entretenir ?

L’entretien du rosier grimpant dépend principalement des saisons. En hiver, il faut ajouter de la terre le long des branches afin de recouvrir la greffe et déposer un voile d’hivernage sur les rameaux afin de les protéger. L’arrosage doit se faire une fois par semaine. Au printemps, le rosier grimpant a besoin de beaucoup d’eau tous les jours.

Notez que l’arrosage ne se fait pas sur les feuilles mais au pied pour ne pas favoriser l’apparition de maladies.

Maladies, nuisibles et parasites

Bien que les rosiers soient des plantes assez robustes (lorsqu’on leur offre un bon environnement, un climat adapté et un entretien rigoureux !), ils peuvent souffrir de nombreuses maladies et d’attaques de parasites :

  • Les maladies cryptogamiques, qui sont des maladies fongiques, c’est-à-dire qu’elles se développent à cause d’un important taux d’humidité (oïdium, botrytis, mildiou, chancre du rosier…) ;
  • Les insectes ravageurs (pucerons, cochenilles, charançons du rosier, chenille, tenthrèdes…).

Pour lutter contre les maladies fongiques, le mieux est d’utiliser la bouillie bordelaise. Le purin d’ortie est une bonne option pour éradiquer les pucerons ou les cochenilles.

Pour plus de conseils, n’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes !

En savoir plus sur nos rosiers

Découvrez nos autres rosiers :

  • Rosier couvre sol
  • Rosier Ausblush
  • Rosier Auscot
  • Rosier Ausmas
  • Rosier Ausroyal
  • Rosier Auswill

Nos autres gammes de plantes d’intérieur

Découvrez nos autres plantes d’intérieur :

  • Plantes Fleuries
  • Orchidées blanches ou roses
  • Plantes vertes
  • Cactus et succulentes
  • Bonsaïs
  • Plantes Suspendues

Menu