Plante vivace

Catalogue

Disponibilité
État

Top sellers

No best sellers at this time

Plante vivace 

  • Abélias
    Abélias
  • Abutilon
    Abutilon
  • Alangium
    Alangium
  • Albizia
    Albizia
  • Amélanchier
    Amélanchier
  • Arbutus - Arbousier
    Arbutus - Arbousier
  • Aronia
    Aronia
  • Aubépine (Crataegus)
    Aubépine (Crataegus)
  • Aucuba
    Aucuba
  • Bananiers
    Bananiers
  • Berbéris
    Berbéris
  • Bouleau
    Bouleau
  • Bruyères
    Bruyères
  • Buddleia - Arbre-à-papillons
    Buddleia - Arbre-à-papillons
  • Buis
    Buis
  • Callicarpa
    Callicarpa
  • Callistemon - Rince-bouteille
    Callistemon - Rince-bouteille
  • Calycanthus
    Calycanthus
  • Camélias
    Camélias
  • Caryopteris
    Caryopteris
  • Ceratostigma
    Ceratostigma
  • Cercis - Arbre de Judée
    Cercis - Arbre de Judée
  • Cerisier d'ornement (Prunus)
    Cerisier d'ornement (Prunus)
  • Chamaerops
    Chamaerops
  • Charme
    Charme
  • Chèvrefeuille arbustif (Lonicera)
    Chèvrefeuille arbustif (Lonicera)
  • Choisya - Oranger du Mexique
    Choisya - Oranger du Mexique
  • Céanothes
    Céanothes
  • Cercidiphyllum - Arbre à caramel
    Cercidiphyllum - Arbre à caramel
  • Chaenomeles - Cognassier du Japon
    Chaenomeles - Cognassier du Japon
  • Cistes
    Cistes
  • Citronniers
    Citronniers
  • Clethra
    Clethra
  • Convolvulus
    Convolvulus
  • Cordylines
    Cordylines
  • Cornus - Cornouillers
    Cornus - Cornouillers
  • Corylopsis
    Corylopsis
  • Cotinus - Arbre-aux-perruques
    Cotinus - Arbre-aux-perruques
  • Cotoneaster
    Cotoneaster
  • Daphnés
    Daphnés
  • Davidia - Arbre aux mouchoirs
    Davidia - Arbre aux mouchoirs
  • Deutzia
    Deutzia
  • Eléagnus - Chalef
    Eléagnus - Chalef
  • Escallonias
    Escallonias
  • Eucalyptus
    Eucalyptus
  • Érables (Acer)
    Érables (Acer)
  • Erables du Japon
    Erables du Japon
  • Euonymus - Fusain
    Euonymus - Fusain
  • Exochorda
    Exochorda
  • Fatsia
    Fatsia
  • Forsythias
    Forsythias
  • Fuchsia arbustifs
    Fuchsia arbustifs
  • Gardénia
    Gardénia
  • Genêts - Cytisus
    Genêts - Cytisus
  • Groseillier à fleurs (Ribes)
    Groseillier à fleurs (Ribes)
  • Hamamelis - Noisetier de sorcière
    Hamamelis - Noisetier de sorcière
  • Hebe - Véronique arbustive
    Hebe - Véronique arbustive
  • Hêtre
    Hêtre
  • Hortensias ou Hydrangeas
    Hortensias ou Hydrangeas
  • Hibiscus
    Hibiscus
  • Houx (Ilex)
    Houx (Ilex)
  • Itea
    Itea
  • Kalmia - Lauriers des montagnes
    Kalmia - Lauriers des montagnes
  • Kolkwitzias
    Kolkwitzias
  • Kerria
    Kerria
  • Lauriers
    Lauriers
  • Laurier-rose
    Laurier-rose
  • Leptospermum
    Leptospermum
  • Leucothoe
    Leucothoe
  • Leycesteria - Arbre-aux-faisans
    Leycesteria - Arbre-aux-faisans
  • Lilas (Syringa)
    Lilas (Syringa)
  • Lilas des Indes - Lilas d'été - Lagerstroemia
    Lilas des Indes - Lilas d'été - Lagerstroemia
  • Magnolias
    Magnolias
  • Mahonias
    Mahonias
  • Millepertuis (Hypericum)
    Millepertuis (Hypericum)
  • Mimulus
    Mimulus
  • Nandina - Bambou sacré
    Nandina - Bambou sacré
  • Noisetiers
    Noisetiers
  • Osmanthus
    Osmanthus
  • Perovskia - Sauge russe
    Perovskia - Sauge russe
  • Phlomis arbustifs
    Phlomis arbustifs
  • Phormium - Lin de Nouvelle-Zélande
    Phormium - Lin de Nouvelle-Zélande
  • Photinias
    Photinias
  • Physocarpus
    Physocarpus
  • Pieris - Andromède du Japon
    Pieris - Andromède du Japon
  • Pittosporum
    Pittosporum
  • Poirier d'ornement (Pyrus)
    Poirier d'ornement (Pyrus)
  • Pommier d'ornement (Malus)
    Pommier d'ornement (Malus)
  • Potentilles
    Potentilles
  • Pyracanthas
    Pyracanthas
  • Rhododendrons et Azalées
    Rhododendrons et Azalées
  • Saule (Salix)
    Saule (Salix)
  • Sarcococcas
    Sarcococcas
  • Seringat (Philadelphus)
    Seringat (Philadelphus)
  • Skimmias
    Skimmias
  • Sorbiers
    Sorbiers
  • Spirées
    Spirées
  • Stachyurus
    Stachyurus
  • Sureaux
    Sureaux
  • Symphorines
    Symphorines
  • Viorne - Viburnum
    Viorne - Viburnum
  • Weigélias
    Weigélias
  • Yucca
    Yucca
  • Lavandes
    Lavandes
  • Lavatères
    Lavatères
  • Leucanthemes
    Leucanthemes
  • Ligulaires
    Ligulaires
  • Lin
    Lin
  • Linarias
    Linarias
  • Liriope
    Liriope
  • Lithodoras
    Lithodoras
  • Lobelias
    Lobelias
  • Lunaires
    Lunaires
  • Lupins
    Lupins
  • Lychnis
    Lychnis
  • Lysimaques
    Lysimaques
  • Malva - Mauves
    Malva - Mauves
  • Melittis
    Melittis
  • Monardes
    Monardes
  • Muguet
    Muguet
  • Nepetas
    Nepetas
  • Omphalodes
    Omphalodes
  • Ophiopogons
    Ophiopogons
  • Opuntia
    Opuntia
  • Orchidées de jardin
    Orchidées de jardin
  • Origan, origanum
    Origan, origanum
  • Pavots
    Pavots
  • Penstemon
    Penstemon
  • Perovskias
    Perovskias
  • Persicaires
    Persicaires
  • Pervenches
    Pervenches
  • Phlomis
    Phlomis
  • Phygelius
    Phygelius
  • Phlox
    Phlox
  • Pivoine - Paeonia
    Pivoine - Paeonia

    La pivoine, la reine du printemps

     La pivoine, fleur sublime et aussi très capricieuse, offre une floraison splendide. Inflorescences romantiques pour cette plante tubéreuse, très appréciée des jardiniers. Il est capital de souligner que l’entretien de la pivoine conditionne sa floraison ! Parfumées parfois et toujours très décoratives, les pivoines herbacées ou arbustives offrent des fleurs au diamètre parfois impressionnant. Vous craquerez devant son port élégant et altier et ses corolles fines et délicates.

     

    Quelle est la fiche d’identité de la pivoine ?

     Cette fleur du nom de paeonia, appartient à la famille des paéoniacées, est une plante vivace. D’une hauteur variable de 50 à 200 centimètres, cette plante apprécie les sols riches et humides, pour une situation ensoleillée ou mi ombragée. Son feuillage caduc est d’un beau vert, décor supplémentaire à sa floraison grandiose intervenant entre mai et juillet.

     

    Quels sont les conseils en matière de plantation pour la pivoine ?

     Pour planter votre belle pivoine, il faudra choisir la saison automnale et vous respecterez une distance de plantation de 80 à 100 centimètres entre les plants. La plantation automnale offre l’opportunité d’admirer la superbe floraison au printemps suivant. Concernant les pivoines achetées en conteneurs, il est préférable de les planter au printemps, en choisissant des périodes hors gel. Vous pourrez les arroser ensuite régulièrement lors de la première année. Pour bien enrichir votre terre, vous la préparerez avec de l’amendement organique, comme du fumier ou des algues afin de faciliter la floraison. Vous préférerez un endroit bien ensoleillé et pas trop exposé à la chaleur. La situation peut être ombragée en partie. De plus, les pivoines apprécient un sol drainé et acceptent facilement les terres ordinaires.

     Si vous êtes un amoureux des pivoines, vous pourrez les multiplier également et profiter de leurs magnifiques fleurs aux corolles légères et un peu chiffonnées, pendant quelques années. La multiplication de la pivoine est réalisée en divisant la touffe, cette opération doit être effectuée au début du printemps ou à la saison automnale. A réaliser tous les trois ou cinq ans, afin d’apporter de nouvelles ressources à votre pivoine. Les pivoines peuvent être arbustives ou herbacées, il est vrai que la taille joue un rôle important au niveau de la floraison. Vous pourrez ensuite ôter les fleurs lors de la période de floraison. Cette action permet de stimuler la naissance de nouveaux boutons.

     

    Comment réaliser la taille des pivoines ?

     Concernant la taille des pivoines arbustives, vous pourrez opter pour une taille douce lors de la saison automnale ou à la fin de l’hiver. A cette période, vous ôterez les branches fragiles et le bois mort. Au sujet des pivoines herbacées, elles disparaissent de manière naturelle lors des premiers frimas afin de resurgir le printemps d’après. Il est indispensable d’enlever les feuilles avant qu’elles soient complètement fanées. En effet, la pivoine puise dans son son feuillage des réserves pour refleurir de plus belle à la nouvelle floraison.

     En début d’hiver, vous ôterez de manière définitive toutes les feuilles fanées. Vous pourrez aussi placer au pied de vos pivoines, du paillis composé de feuilles séchées, cette protection sera parfaite pour les racines afin de les préserver du gel. De plus, le paillis permet de fertiliser le sol.

     

    Quelles sont les autres informations à savoir sur la pivoine ?

     La pivoine peut être concernée par les maladies suivantes comme la verticilliose, provoquant le dépérissement de la plante. De plus, des parasites comme les larves de thrips, ou des nématodes peuvent détériorer vos plants. Diverses catégories de pivoines sont proposées comme la variété « Alba Plena » révélant de ravissantes fleurs roses et blanches, superbement romantiques ! Une autre espèce à connaître est la « Rosea Plena », avec des fleurs roses et doubles. Une variété originale en raison de son coloris nouveau pour une pivoine, est la « Crimson Globe », aux délicates fleurs rouges. A révéler également avec ses tons similaires, la « James Crawford Weguelin » et ses grosses fleurs au coloris grenat.

     

    Pivoine herbacée ou arbustive ?

    La pivoine peut-être une plante herbacée ou arbustive. Au printemps, elle expose ses fleurs superbes à ses admirateurs. Floraison généreuse en perspective dans votre jardin et massifs ! Les arbustives poussent plutôt lentement en comparaison des variétés herbacées. Ces dernières disparaissent en hiver et refleurissent à la saison printanière. Les pivoines arbustives conservent leurs branches durant l’hiver et elles ne dépasseront pas 2 mètres de hauteur.

     A savoir que les fleurs sont parfumées pour certaines espèces, elles peuvent aussi représenter une boule solitaire, dressée et superbe. Une fois adoptée, cette plante promet un effet décoratif remarquable.  762 mots

  • Platycodons - Platycodon
    Platycodons - Platycodon
  • Plumes de Kansas
    Plumes de Kansas
  • Podophyllums
    Podophyllums
  • Polemonium
    Polemonium
  • Potentilles vivaces
    Potentilles vivaces
  • Prêles
    Prêles
  • Primevères
    Primevères

    La primevère est une plante faisant partie de la famille des primulacées. Cette plante vivace arbore une hauteur comprise entre 10 et 50 cm en fonction de l’espèce que vous aurez choisi. On apprécie cette plante notamment car sa floraison se déroule durant l’automne, l’hiver et le printemps. On peut profiter des magnifiques couleurs de la plante que ce soit en intérieur aussi bien qu’en extérieur. Certaines personnes utilisent également ces fleurs pour décorer leurs salades, car ces dernières sont comestibles. Originaire des zones tempérées de l’hémisphère nord, elle est donc présente et se développe dans de nombreux pays. Il faut savoir qu’à ce jour, nous avons connaissance de 430 espèces différentes de primevère. On l’apprécie aussi pour le peu d’entretien qu’elle exige.

    Comment planter la primevère ?

    Si vous avez fait l’acquisition de votre primevère sous la forme d’un pot ou d’un godet, vous devez procéder à la plantation entre le mois d’octobre et mars en mélangeant de la terre à du terreau. Il vous est aussi possible d’ajouter un peu d’amendement organique comme du fumier ou des algues pour favoriser son développement. Au moment de la plantation, si vous constatez que le temps n’est pas pluvieux, il est alors recommandé d’arroser de façon régulière pour favoriser sa pousse. N’oubliez pas que la primevère est une plante vivace qui doit être plantée dans une zone ensoleillée ou semi-ombragée. Parfois, elle se développe également dans des zones totalement ombragées. Le sol quant à lui doit impérativement être fertile, à la fois bien drainé et frais.

    Si vous possédez la primevère en graine, il faudra alors la planter à compter du mois de mai pour que la mise en place se fasse au cours de l’automne. Pour cela, nous vous recommandons de réaliser un semis en terrine et de repiquer un mois plus tard en terrine pour que le dernier repiquage se fasse en godet. Il vous suffit ensuite de tout mettre en place à compter du mois d’octobre. Il faut savoir qu’après chaque repiquage, vous devez arroser de façon régulière, mais sans tomber pour autant dans l’excès. Votre terreau doit constamment être maintenu humide, c’est ce que vous devez retenir.

    Comment entretenir la primevère ?

    Lorsque vous aurez planté votre primevère, sachez que cette dernière ne nécessite pas beaucoup de soins et d’entretiens. En effet, elle fleurira facilement tous les ans en fonction de sa saison de floraison. Si vous le désirez, vous pouvez bien évidemment ôter toutes les fleurs fanées afin que de nouvelles fleurs en pleine forme puissent venir les remplacer. Tous les ans, vous devez également prendre le temps d’ajouter de l’engrais destiné aux plantes fleuries à chaque pied. Il vous suffit uniquement de déposer quelques granulés uniquement. Si vous désirez multiplier vos primevères vous-même, vous devez alors avoir recourt à la division de la touffe lorsque la floraison sera terminée. Sachez que la primevère est une plante fortement appréciée par les limaces. Dans ce cas, n’hésitez pas à disposer des cendres de cheminé au pied de votre primevère pour lutter contre leur présence.

  • Pulmonaires
    Pulmonaires
  • Renouées
    Renouées
  • Rodgersias
    Rodgersias
  • Roses Trémières
    Roses Trémières
  • Sanguisorbas
    Sanguisorbas
  • Sauges
    Sauges
  • Saxifrages
    Saxifrages
  • Scabieuses
    Scabieuses
  • Sceau de Salomon
    Sceau de Salomon
  • Schizostylis
    Schizostylis
  • Sedum
    Sedum

    Originaire de l’Iran, d’Arménie mais également présente dans le pourtour méditerranéen, le sedum est une plante rustique parfaite pour les rocailles sèches ou pour toutes les régions qui sont sujettes à la sécheresse. Le sedum est également une plante qui s’adapte parfaitement au cœur de la France, du moment que le sol n’ait pas tendance à retenir l’humidité. Il existe différentes espèces de sedum dont celles à port rampant qui ne font pas plus de 20 cm de haut et qui se développent en s’étalant, vous faisant ainsi profiter d’un beau tapis de fleurs. Le sedum est également parfait dans une rocaille, un muret, un dallage ou encore dans une plate-bande sèche. Sachez que le sedum apprécie aussi la culture en pot, ce qui vous offre ainsi diverses possibilités.

    Comment planter le sedum ?

    Le sedum doit être planté toute l’année, hormis durant les périodes de gel. Généralement, la plantation est recommandée au printemps ou en automne. Se plaisant au soleil, le sédum est une plante qui supporte la chaleur excessive, mais également le froid. Il est aussi possible de le planter dans un emplacement semi-ombragé, cela ne le dérangera pas. Le sol doit impérativement être drainé et pauvre pour favoriser son développement. De nombreuses espèces existent sur le marché et vous trouverez forcément le sédum qui saura s’adapter aux conditions de votre jardin. Sachez tout de même que le sedum est une plante qui a constamment besoin de luminosité que ce soit en hiver comme en été. Il est important de respecter un intervalle de 50 cm entre chaque plant. Il vous suffit de placer votre sedum dans un trou destiné à sa plantation, de reboucher le trou, de tasser avec votre pied et d’arroser le tout. Sachez que si vous désirez cultiver le sedum en pot, il est alors nécessaire d’humidifier la motte et d’ajouter un peu de substrat avant de tasser et d’arroser.

    Quel est l’entretien pour le sedum ?

    Très résistant, le sedum peut être planté dans toutes les régions de France que le climat soit chaud ou froid, peu importe. Il supporte les intempéries, le gel, mais également la canicule ou la sécheresse. Ne nécessitant aucun soin en particulier, le sedum n’a pas besoin de vous pour être en bonne santé. C’est un avantage considérable notamment si vous n’avez pas forcément la main verte. Le seul danger pour le sedum est l’humidité. Il est donc important de bien drainer le sol et d’installer du gravier dans le trou de votre plantation si nécessaire, tout en mélangeant du sable à la terre. Les oiseaux peuvent également venir attaquer le sedum, notamment au printemps lorsque les pousses font leur apparition. Pour cela, nous vous conseillons d’installer un filet qui permettra à votre sedum de se développer en toute sécurité.

    Quelle est l’histoire du sedum ?

    Le sedum fait partie de la famille des crassulacées et il existe d’ailleurs plus de 400 espèces différentes. Son nom vient du latin « sedere » qui signifie « s’asseoir », notamment parce que cette espèce tapisse le sol. Il faut savoir que le sedum peut aussi être utilisé pour ses vertus médicinales. En effet, cette plante était souvent utilisée pour concevoir des lotions destinées à soigner les coupures, les blessures, ou encore les aphtes.

  • Sempervivum - Joubarbe
    Sempervivum - Joubarbe
  • Sidalcées
    Sidalcées
  • Silphiums
    Silphiums
  • Sisyrinchiums
    Sisyrinchiums
  • Stachys
    Stachys
  • Strobilanthes
    Strobilanthes
  • Symphytums-Consoudes
    Symphytums-Consoudes
  • Thalictrums
    Thalictrums
  • Tiarelles et Heucherellas
    Tiarelles et Heucherellas
  • Tradescantias - Tradescantia
    Tradescantias - Tradescantia
  • Tricyrtis-Lis Orchidee
    Tricyrtis-Lis Orchidee
  • Trollius
    Trollius
  • Valérianes
    Valérianes
  • Vernonias - Vernonia
    Vernonias - Vernonia
  • Verbascums
    Verbascums
  • Véroniques
    Véroniques
  • Verveine
    Verveine
  • Viola
    Viola
  • Chrysanthèmes
    Chrysanthèmes

    Plante révélant une beauté parfaite, le chrysanthème est une plante magnifique, pour orner vos terrasses, balcons et jardins. Afin d’obtenir de beaux chrysanthèmes en bonne santé, vous devez leur administrer de bonnes conditions de culture. Ils vous récompenseront par une floraison splendide.

      

    Que faut-il savoir sur le chrysanthème ?

    Son nom botanique est chrysanthemum, il appartient à la famille des asteracées. Il peut être annuel ou vivace. D’une hauteur de 40 à 100 centimètres à maturité, le chrysanthème nécessite une situation ensoleillée et dans un sol ordinaire. Sa floraison aura lieu entre juin et novembre.

     

    Comment planter votre chrysanthème ?

     Idéalement, le chrysanthème se plante à la saison printanière. Il peut ne pas fleuri en été et en automne.Il pourra être suffisamment enraciné et offrira une meilleure résistance, en automne et en hiver. Vous pourrez placer les jeunes plants dans un sol amendé et drainé à la saison printanière. Les chrysanthèmes en pots acheté à la période automnale, présentent l’avantage d’être plantés dans le sol, directement. Ils peuvent aussi être placés en jardinière ou potées décoratives. Vous ajouterez du terreau et offrirez à vos fleurs un lieu ensoleillée pour faciliter la floraison.

    Au sujet des chrysanthèmes vivaces, ils sont semés en mars, avril et mai dans des pépinières, pour être placé en terre au printemps. Cette variété se multiplie par division des touffes à la saison printanière. Les chrysanthèmes annuels, ou chrysanthèmes de la Toussaint, sont des plantes annuelles nommées marguerites, elles seront semées en février et mars dans des pépinières. A placer en terre, en les séparant de 50 centimètres, au printemps. Les semis pourront être mis en place en mai.

     

    Quelle taille pour les chrysanthèmes ?

    Les chrysanthèmes nécessitent peu de soin, nul besoin d’arroser sauf en cas d’absence de pluie. Les fleurs fanées peuvent être supprimées pour entrainer la création de nouvelles fleurs. Le sol sec doit être arrosé, surtout pour les plantes en pots. Le chrysanthème a besoin d’humidité dans le sol pour sa croissance. Les feuilles ne devront pas être mouillées sinon risque de développement de maladies comme l’oïdium ou la rouille.

     

    Quelles maladies sont connues pour le chrysanthème ?

    Sujet à quelques maladies, le chrysanthème sera à l’abri si son feuillage n’est pas humide, et les plants doivent être suffisamment espacés. L’oïdium est une pellicule blanche sur les feuilles et les tiges. Quant à la rouille, elle est caractérisée par des pustules au niveau du revers des feuilles. Puis, les pucerons peuvent aussi envahir la plante, les signes ont la chute des feuilles.

     

    Quelle est l’origine du chrysanthème ?

    Cette belle fleur provient de Corée, elle est considérée de nos jours, comme une fleur culte au Japon. La fleur préférée des Japonais est surnommée la fleur d’automne, elle représente le bonheur et le plaisir. Une grande variété de chrysanthème est à souligner offrant une gamme intéressante de coloris : rose, rouge, orange, jaune et blanche. Sa floraison tardive, jusqu’en novembre, a pour avantage de fleurir nos jardins d’agrément alors que les autres floraisons sont réduites.

    Pour une culture en pots sur terrasses, un bon terreau sera choisi, afin de conserver l’humidité du sol nécessaire. Doté d’une réelle capacité d’adaptation, le chrysanthème est aussi parfait en massif, bac, pot ou parterre. Afin de choisir la couleur, il est conseillé de l’acheter en pot, au début de la floraison. Si vous résidez dans une région au climat doux sans gel, vous profiterez de sa floraison prolongée.

  • Euphorbe
    Euphorbe

    L’euphorbe est une plante très originale et originaire de région méditerranéenne. De la famille des euphorbiacées, l’euphorbe peut atteindre 120 cm de haut. Cette plante vivace comporte plus de 2 300 espèces différentes, toutes plus originales les unes que les autres. Il faut savoir que l’euphorbe comporte du latex qui peut être irritant et toxique. Grâce à son développement rapide, elle est parfaite pour être utilisée en tant que couvre-sol, mais on recommande tout de même sa plantation en bordure.

    Comment planter l’euphorbe ?

    La plantation de l’euphorbe doit avoir lieu au cours de l’automne, notamment pour que la plante puisse avoir le temps de prendre racine avant l’hiver et qu’elle puisse faire sa reprise au cours de la saison printanière. Il est tout de même possible de la planter au cours du printemps, mais vous devez impérativement attendre que les premières gelées soient passées. Sachez que si vous optez pour une plantation au printemps, vous devrez également prévoir un arrosage plus fréquent au cours de la première année. Dans tous les cas, l’euphorbe a besoin d’un sol bien drainé et qui ne soit pas trop riche. En effet, il est donc inutile d’avoir recourt à de l’engrais. Évitez aussi de déplacer vos euphorbes, car ce n’est pas quelque chose que cette plante apprécie. Il est également important de vous informer sur l’espèce d’euphorbe que vous désirez acheter. En effet, toutes les euphorbes n’ont pas les mêmes besoins, et cela va notamment dépendre de la variété de votre choix. Sachez qu’une euphorbe peut appréciée un emplacement ensoleillé et une autre peut préférer un emplacement plutôt ombragé.

    üSi vous résidez dans une région plutôt ensoleillée et sèche, optez pour l’Euphorbia Characias ou l’Euphorbia Blackbord.

    üSi vous souhaitez la placer dans un emplacement plutôt ombragé, choisissez alors l’Euphorbia palustris ou l’euphorbe des marais.

    üSi vous résidez dans une région où l’hiver est rude et où le gel est présent, vous pouvez alors opter pour l’Euphorbia griffithii qui résiste à des températures pouvant atteindre les moins 15 degrés.

    Sachez qu’il est bien évidemment possible de cultiver vos euphorbes en pot. Cela vous permettra notamment de décorer toutes vos terrasses et vos balcons. Pour cela, voici quelques conseils pour la plantation en pot :

    -       Votre pot doit être percé dans le fond pour permettre un bon drainage.

    -       Utilisez du terreau universel.

    -       Évitez de placer votre pot d’euphorbe dans un emplacement trop ensoleillé. Il est d’ailleurs plutôt recommandé de choisir une situation semi-ombragée pour l’euphorbe.

    -       L’arrosage devra aussi être plus régulier pour la plantation en pot.

    -       Il est recommandé de pailler le pied de votre euphorbe.

    -       N’hésitez pas à arroser le sol lorsque ce dernier est sec, car la terre a tendance à s’assécher bien plus rapidement en pot qu’en pleine terre.

    Comment entretenir l’euphorbe ?

    Sachez que l’euphorbe est une plante très facile à entretenir et qui ne nécessite pas une très grande attention. Il vous suffit d’ôter les fleurs fanées au fur et à mesure. Attention, n’oubliez pas que cette plante est toxique et que vous devez vous protéger les mains car cela pourrait engendrer des inflammations sur votre peau.

    Lorsque la saison sera terminée, il est alors nécessaire de rabattre le plus court possible avant l’arrivée de l’automne, notamment si votre région est victime de gel. Si vous désirez que la plante se ressème toute seule, vous ne devez surtout pas y toucher.

Les plantes vivaces : les indispensables du jardin

Il faut savoir que les plantes vivaces représentent, la structure même de votre jardin, tout comme les arbustes et les arbres. Elles offrent des dimensions diverses, notamment en ce qui concerne la hauteur, variant de quelques centimètres à 1 ou 10 mètres. Les vivaces, possèdent aussi, à leur actif, une diversité incroyable de coloris, configuration ou texture de feuillage. Vous noterez que les vivaces peuvent orner et agrémenter à merveille des bordures ou des massifs. Elles sont considérées comme essentielles à la composition de tout jardin. 

Définition de la plante vivace

La caractéristique de la plante vivace est que sa durée de vie est équivalente à deux ans. De plus, tout au long de sa croissance et développement, elle vivra plusieurs cycles végétatifs, sans mourir définitivement, juste après la production de ses graines. A noter, les vivaces sont de manière générale, des plantes herbacées, révélant un feuillage persistant. Il aura tendance à flétrir lors des premiers froids, et il surgira de nouveau au printemps, de l’année suivante. 

Il faut toutefois ne pas faire de confusion entre « vivace » et « rustique ». Le terme rustique fait référence à la résistance de la plante face aux températures basses et au gel. Aussi, si une plante vivace est rustique, elle peut être plantée et pousser dans le même emplacement, pendant quelques années. Et, une plante vivace qui ne s’avère pas forcément rustique, peut croître plusieurs années sous des climats plus cléments, les tropiques. Elle sera alors cultivée comme une plante annuelle, en France.

Les vivaces et leur culture

Il faudra veiller à sélectionner des plantes correspondantes aux conditions climatiques, à l’exposition dans le jardin et au type de sol. Ainsi, vous favoriserez leur culture et épanouissement pour de longues années.

Les plantes vivaces doivent être plantées préférablement, au printemps ou à l’automne, dans un terrain préparé au préalable. Vous éviterez de trop serrer ces nouvelles plantations, en effet, les vivaces atteindront leur taille adulte, dans les deux années suivant la mise en terre. C’est la raison pour laquelle la plante nécessite de la place pour un développement adéquat. 

Concernant l’arrosage, il doit être régulier, et notamment lors des trois années suivant la plantation. La plupart de ces plantes croissent facilement toute seules, sauf pendant l’été, elles apprécieront les apports d’eau nécessaires à leur croissance. 

Quant aux soins à apporter, à la reprise de la végétation, tous les ans en mars et avril, vous aurez à effectuer un apport de compost et d’engrais, au niveau des pieds. Vous penserez également à ôter les fleurs fanées pour faire durer la floraison et faciliter la création de boutons. A la saison automnale, vous aurez à rabattre les feuilles fanées et jaunies, au sol. Cette opération ne devra pas être réalisée dans des zones très froides et également pour les plantes vivaces les plus fragiles, qui bénéficieront de cette protection lors des frimas.

Au printemps, n’oubliez pas de nettoyer les plantes afin d’aider leur nouveau départ. En matière de multiplication, vous devez savoir que les vivaces peuvent être multipliées au moyen de semis, et également avec la division de touffes concernant des sujets qui s’y prêtent. Vous pourrez aussi réaliser cette prolifération avec des techniques comme le bouturage ou le marcottage.

Exemples de plantes vivaces au cœur du jardin

Vous aurez l’embarras du choix pour décorer un coin de jardin, jusqu’à présent oublié, ou pour orner un muret légèrement disgracieux. Vous dénicherez aisément la vivace qu’il vous faut grâce à la diversité de ces plantes, il y en a pour tous les goûts. 

Aussi, si vous souhaitez créer une composition florale à proximité d’un muret de pierres sèches, vous pourrez facilement y placer des Aubriètes, des Arabis, et quelques Alysses, parfaites. Très décoratives, elles vous apporteront une abondance de fleurs en raison de leur floribondité et une variation de teintes très appréciables, en exposition ensoleillée. En ce qui concerne des zones plus ombragées et humides, vous pourrez les placer dans les anfractuosités, de belles et élégante fougères, au feuillage soyeux et délicat.

Si vous projetez de composer une allée fleurie, vous pourrez sélectionner, entre autres, des coréopsis, géraniums, des Penstémons et pour une note olfactive intéressante, des lavandes odorantes. Au cœur d’une rocaille en plein soleil, vous pourrez vous faire plaisir en associant de délicieux sédums, des erigéons, des anthémis offrant toute une gamme de coloris sublimes, et une incroyable luminosité. Si vous désirez une touche graphique, légère et un brin, contemporaine, vous pourrez opter pour des graminées, très tendance. Des sauges, phlox, magnifiques pivoines, marguerites, delphiniums, monardes, centaurées et asters sublimeront des plates-bandes et bosquets. Enfin, pour agrémenter des emplacements ombragés, n’hésitez pas à planter de ravissantes hostas, hellébores et heuchères, le résultat sera à la hauteur de vos attentes.

Menu