Tout savoir sur la chaux vive et son utilisation au jardin - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

Vous souhaitez obtenir des informations sur la chaux vive, ou oxyde de calcium et son emploi. Il faut savoir qu’elle était utilisée autrefois comme antiseptique, elle sera ensuite délaissée car remplacée par des produits chimiques.

De nos jours, la chaux vive est présente dans les rayonnages des commerces avec des formes toutes prêtes à l’utilisation. Il est vrai qu’il s’agit d’un produit tout à fait naturel et respectueux de l’environnement. En effet, la chaux vive est constituée de calcaire qui a été chauffé sous une température très élevée. Néanmoins, il est important de souligner que la chaux vive est extrêmement corrosive.

Quelles sont les caractéristiques de la chaux vive ?

Il est vrai que la chaux vive est présente sous forme de chaux vive agricole, ou encore sous forme de chaux éteinte, de marnes ou de chaux dolomitique. Il est possible d’ajouter du magnésium pour certaines préparations, la raison est très simple, en effet, un excès de calcium peut provoquer une carence incroyable en magnésium. De plus, il faut savoir que le calcium participe à l’équilibre de la plante. En effet, le calcium permet d’augmenter la solidité et facilite la création et la maturation des fruits et des graines. Si le calcium vient à manquer, vos plantes ne pousseront pas et les végétaux pourront être l’objet de maladies lors de temps secs.

La chaux vive tend à changer la structure du sol. Son utilisation n’est pas autorisée pour l’agriculture biologique bien qu’elle compose un antifongique naturel très efficace, pour les arbres fruitiers et les plantes. Sa caractéristique est d’éliminer les bactéries, les champignons (comme la tavelure, le chancre ou la moniliose, …) ou les larves d’insectes, en effet, la chaux vive permet d’arrêter net leur développement et accumulation. Son autre propriété est de détruire les lichens et les mousses. Il existe un proverbe « le chaulage enrichit le père et ruine le fils », qui peut être facilement vérifié. En effet, le traitement réalisé à la chaux vive ne peut être effectué avant 3 ans. Cette solution doit être conservée pour l’usage des arbres victimes d’attaques conséquentes des parasites (la cochenille par exemple) ou le chancre. Il est toutefois bien recommandé de ne pas abuser de traitements à la chaux, cette dernière élimine l’ensemble des insectes sans aucune distinction des mauvais ou des bons. Par ailleurs, la chaux peut épuiser les sols et aussi les arbres car elle éradique la microflore et les micro-organismes très importants pour l’équilibre des végétaux. Vous pourrez ainsi compenser avec des apports effectués de fumier ou de compost conséquents à réaliser l’année suivant le chaulage.

Comment réaliser le lait de chaux ?

Le « chaulage » correspond au fait de badigeonner ou de répandre, dans le jardon, du lait de chaux dans votre potager ou sur des arbres. Il faut prendre beaucoup de précautions pour se protéger les mains et les yeux lors de l’utilisation de ce produit. Aussi, vous aurez à protéger vos mains avec des gants et vos yeux en portant des lunettes, avant de procéder à la réalisation de la mixture, le jour précédant l’usage prévu. Concernant la préparation, il est conseillé de verser deux volumes en eau pour un volume de chaux vive, cet ordre doit être respecté et pas l’inverse. Vous constituerez ce mélange dans un récipient en inox ou éventuellement en zinc, il faut éviter le plastique. Ensuite, vous pourrez laisser le mélange bouillonner et ne demeurez pas trop proche afin d’éviter de recevoir des éclaboussures corrosives. Après le bouillonnement, vous aurez à tourner et à laisser reposer pendant une nuit complète.

Vous pourrez ensuite obtenir votre chaux éteinte car ce mélange produit obligatoirement de la chaux éteinte. A savoir, du savon noir liquide peut être ajouté, à raison de 10 centilitres pour 5 litres de lait de chaux. Le savon noir est aussi un insecticide, qui permettra l’adhérence de ce badigeon sur le tronc.

Quelles utilisations de la chaux vive dans le jardin ?

Concernant le chaulage des arbres fruitiers, il faut savoir que la chaux vive représente une parade très performante face aux détériorations provoquées par les parasites et aussi les champignons, notamment sur les arbres fruitiers et autres. Avant l’application, vous aurez à bien brosser le tronc des arbres victimes afin d’éradiquer les aspérités en lien avec les lichens. Vous pourrez ensuite badigeonner la chaux en partant du sol et ce jusqu’aux premières branches, tout en utilisant une grosse brosse.

La chaux permet aussi de réduire l’acidité du sol, en tant que substance calcaire, la chaux est utilisée comme amendement calcique. Elle offre l’avantage ainsi d’apporter à nouveau un pH (ou potentiel Hydrogène) pour le sol à un équivalent voisin de 7. La plupart des plantes peut croitre dans un sol acide en partie, il faut tout de même noter que les rendements seront aussi meilleurs si vos végétaux se situent dans un sol neutre. En conséquence, il n’est pas recommandé du tout d’employer la chaux vive pour un sol dit calcaire, cette opération pourrait faire mourir les plantes en raison d’une terre trop calcaire. La chaux vive possède aussi comme impact d’alléger les sols plutôt compacts, de cette façon, le sol devient beaucoup plus perméable à l’eau et à l’air. L’air et l’eau s’infiltreront plus aisément dans la terre. Au toucher, vous pourrez sentir que cette terre est plus légère et propice à des travaux de préparation pour la plantation. Cette action a pour rôle d’accompagner les racines pour une croissance meilleure. Les racines pourront ainsi assimiler les minéraux variés plus facilement. Ces minéraux sont fournis par l’humus pour faciliter la croissance de l’arbre ou de la plante.

Dans un premier temps, vous aurez à mesurer le pH de votre sol avec un kit d’analyse du sol (commercialisé en jardinerie). Cette analyse vous apportera une idée concernant le dosage à réaliser soit, 50 à 200 grammes par mètre carré en fonction d l’acidité de votre terre. Toutefois, vous prendrez quelques précautions car un surplus de chaux peut être nocif, en effet, les excédents en azote sont modifiés en nitrate, et ensuite lessivés par des pluies. Ces éléments pollueront les nappes phréatiques et rivières, et en conséquence, le sol sera encore plus pauvre et rapidement. Si vous souhaitez pulvériser du lait de chaux sur votre pelouse, vous agirez automatiquement sur le pH de votre sol. Ainsi, des mousses apparaitront tout comme de mauvaises herbes, tel le Rumex.  La chaux est ainsi une alternative intéressante au sulfate de fer (ce dernier empire le dilemme encore plus et sur du long terme).

Si vous possédez un compost et qu’il ne dégage aucune chaleur, c’est signe d’une mauvaise décomposition. Vous pourrez ainsi lui ajouter de la chaux, à raison de 100 grammes pour 20 kilos de compost.

A quel moment employer la chaux dans le jardin ?

Il est préférable de répandre la chaux, plutôt hors période de gel, Vous aurez ainsi à prévoir deux journées non pluvieuses, une journée pour préparer la chaux et l’autre pour l’appliquer. Le moment le plus propice est la fin de l’hiver, l’automne ou aussi le début du printemps. Pour les sols, il est vrai que l’emploi de la chaux est assez brutal, aussi vous pouvez trouver une autre alternative comme les coquilles d’œufs, contenant à peu près 45% de chaux. Il s’agit d’un amendement calcique de très bonne facture, à ajouter au tas de votre compost, tout comme les coquilles d’huîtres au préalable, broyées.

Tout savoir sur la chaux vive et son utilisation au jardin
3.9 (78.67%) 15 votes

Plus de conseils de jardinage

1 avis sur “Tout savoir sur la chaux vive et son utilisation au jardin”

  1. Bonjour j’ai acheté de la chaux vive en bille. Je compte réaliser du lait de chaux pour mettre sur mes fruitiers. Cependant pour ma pelouse puis mettre c’est billes de chaux directement à volé par dessus ou cela risqienr’il de brûler la pelouse à la première ondée ?
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.