La chaux vive et son utilisation dans le jardin - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

Oxyde de calcium, la chaux vive est très employée dans le jardin depuis longtemps. En effet, nos aïeux utilisaient ce produit comme antiseptique. Puis, elle a été délaissée pour l’utilisation de produits chimiques. Actuellement, la chaux vive est très présente dans les rayonnages de nombreuses jardineries, sous diverses formes prêtes pour l’emploi. Ce produit naturel qui est en fait du calcaire, est chauffé à une température très élevée, ne présente aucun danger pour la nature. Il est à noter tout de même qu’il existe des cas à respecter pour son utilisation. Des précautions sont aussi à prendre concernant la manipulation. La chaux vive est un produit très corrosif.

 

Les qualités de la chaux vive

 La chaux existe comme chaux dolomitique, chaux vive agricole ou chaux éteinte. Il est aussi possible d’ajouter du magnésium dans quelques préparations. En fait, l’excès de calcium peut entrainer une carence en magnésium. A savoir que le calcium joue un rôle important pour l’équilibre hydrique des plantes. Le calcium augmente la solidité et facilite la maturation et création des fruits et des graines. Si manque de calcium, les plantes ne peuvent se développer et peuvent être atteintes par des maladies lors de périodes de sécheresse.

La chaux vive fait évoluer la structure des sols, elle est formellement interdite en agriculture biologique, elle fait, toutefois, office d’antifongique naturel pour arbres fruitiers et plantes Elle peut éliminer les larves d’insectes, les bactéries et les champignons, tavelure, moniliose, et chancre. De plus, la chaux vive permet d’arrêter le développement des champignons présents sur les arbres, tout comme les lichens et les mousses. Un traitement à la chaux vive sera renouvelé au bout de trois ans et doit être appliqué sur les arbres victimes d’attaques importantes de parasites (cochenille) ou de chancre. Il ne faut pas abuser de traitement à base de chaux. Elle a comme action de tuer les insectes sans aucune distinction entre les bons et les mauvais. Et elle tend à épuiser les arbres et les sols en éliminant les micro-organismes, tout comme la micro flore très utile à l’équilibre des végétaux. Il faudra alors compenser avec quelques apports en fumier ou compost l’année suite au chaulage.

 

La préparation du lait de chaux

 Le fait de répandre et de badigeonner du lait de chaux sur les arbres ou le potager est appelé le chaulage. Si vous devez prendre des précautions, vous aurez à vous protéger les mains et les yeux avant de manipuler la chaux vive. Vous aurez aussi à enfiler des lunettes et des gants pour préparer la mixture, le jour précédent son utilisation. La préparation : verser 2 volumes d’eau pour 1 volume de chaux vive (cet ordre doit être scrupuleusement suivi) dans un contenant en zinc ou en inox, pas de récipient en plastique. Vous pourrez faire tout bouillonner et restez éloigné pour ne pas prendre d’éclaboussures corrosives. Il faudra tourner et ensuite, laisser reposer toute la nuit. Votre chaux est éteinte car le fait de mélanger la chaux vive et de l’eau donne de la chaux éteinte. Vous pourrez ensuite ajouter un peu de savon noir liquide, soit 10 centilitres pour 5 litres de lait de chaux. Le savon noir est aussi un insecticide. Il aide à faire adhérer le badigeon notamment sur les troncs.

 

Comment utiliser la chaux au jardin ?

 Pour le chaulage des fruitiers, la chaux vive représente une parade performante vis-à-vis des dégâts provoqués par les champignons et les parasites sur les arbres fruitiers. Vous pourrez brosser les troncs des arbres atteints afin de les débarrasser des aspérités en lien avec les lichens. Il faut ensuite badigeonner le sol et les premières branches, à l’aide d’une grosse brosse. La chaux permet de réduire l’acidité des sols. Substance calcaire, elle peut être utilisée comme amendement calcique, le pH du sol sera ainsi proche de la valeur de 7. Les rendements seront ainsi augmentés que dans un sol dit neutre. Vous ne devez pas employer la chaux vive pour un sol calcaire. Vous pourrez faire dépérir tous les végétaux en raison d’une terre trop calcaire.

La chaux vive permet d’alléger un sol compact, la terre sera plus perméable à l’eau et à l’air. Ils s’infiltreront plus rapidement dans le sol. La terre sera alors plus légère et plus propice pour un travail de préparation avant la plantation. La chaux aide au développement des racines qui absorberont plus facilement, les minéraux donnés par l’humus pour faciliter la croissance de l’arbre ou la plante. Vous aurez à mesurer le pH du sol avec un kit pour analyser les sols. Il vous apportera une idée concernant le dosage à réaliser, entre 50 et 200 grammes par mètre carré en fonction de l’acidité du sol. Un excès de chaux peut être mauvais. Un excédent d’azote peut être modifié en nitrate. Ces excédents seront ensuite lessivés par la pluie et peuvent polluer les nappes phréatiques et les rivières aux alentours, et par conséquent, le sol sera plus pauvre.

Pulvériser le lait de chaux sur votre gazon, et son pH sera changé. Vous éviterez ainsi la formation de mauvaises herbes et de mousses. Dans le cas où votre compost ne crée pas de chaleur, et dans le cas d’une mauvaise décomposition, un ajout de chaux est recommandé, soit 100 grammes pour 20 kilos de compost.

 

La période de chaulage au jardin

 La chaux de jardin pourra être épandue en évitant le gel, et 2 journées non pluvieuses seront à choisir, dont 1 pour la préparation. Le moment propice pour étaler la chaux est la fin de l’hiver, l’automne et le début du printemps. L’emploi de la chaux est brutal pour les terres. Les coquilles d’œufs par exemple comportent 45 % de chaux, très bon amendement calcique à ajouter à votre compost, comme des coquilles d’huîtres.

La chaux vive et son utilisation dans le jardin
Rate this post

Plus de conseils de jardinage