Des fleurs pour tout l’hiver ! - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

Vous souhaitez des fleurs ornant vos massifs, balcons, jardins d’agrément et résistantes aux froids de la saison hivernale.  Vous avez le choix entre un certain nombre de variétés, fleurs annuelles, bisannuelles et vivaces qui vous offriront une floraison éclatante et sublime même pendant cette saison endormie ! En effet, il faut savoir que de jeunes plants parviennent à défier l’hiver et ses périodes de gel, froid et neige. Et cette floraison vous assure également des fleurs lors du printemps suivant !

 

Comment composer une floraison durable avec des annuelles et bisannuelles ?

L’œillet des poètes est par exemple une fleur bisannuelle. Cette ravissante fleur est semée en été, ou elle peut être plantée en automne. Le dianthus barbatus, bisannuelle, est une vivace qui se plaît en climat doux ! Cette plante tend à se ressemer toute seule, dans des sols drainants. Résistante, elle tolère des températures jusqu’à moins 10 degrés. D’une précocité sans pareil, les gueules de loup ou mufliers (antirrhinum) sont des annuelles, ils sont plus rustiques en climat méditerranéen, leur région d’origine. Toutefois, ils se ressèment facilement. Si vous les semez dès l’automne, ils vous proposeront une floraison précoce !

Autre variété à mettre en avant, les pieds d’alouette sont des plantes annuelles, très facile à semer et de préférence au soleil. Vous lui octroierez une terre riche, bien arrosée et finement émiettée. Il faudra semer le delphinium annuel, dauphinelle, afin d’avancer la floraison de quelques semaines si vous effectuez le semis en avril. Annuelle fort appréciée, la nielle des blés est très tendance actuellement. En effet, l’agrostemma githago représente une plante messicole accompagnant les moissons. Cette fleur est très répandue en Méditerranée et au Canada, également. Elle n’est pas tout à fait appréciée dans les champs de production. Cette plante est aussi toxique, en effet, cette petite annuelle a servi pour réaliser une lutte chimique très efficace. Elle est de nos jours réhabilitée dans nos jardins et pour des cultures extensives. Elle s’avère être très élégante grâce à ses fleurs solitaires roses allégeant des prairies fleuries par exemple, notamment avec des graminées.

 

Quelles graminées choisir pour vos massifs d’hiver ?

 L’avantage avec les graminées est qu’elles se propagent très facilement ; en effet, beaucoup de graminées décoratives comme les panicum, les molinies et les miscanthus sont considérées comme des espèces vivaces. Des espèces annuelles peuvent se répandre comme les brizes, de manière très esthétique. Ces graminées ornementales possèdent des épillets productifs pour créer des graines. Pour ce faire, elles ne doivent pas être coupées avant leur croissance à maturité, bien sûr. Ces graminées ont aussi le point positif de se développer facilement dans un sol sec, comme dans le gravier. Si vous optez pour des fleurs et graines vagabondes, vous pourrez utiliser le fenouil, le pavot somnifère ou la graminée Stipa tenuifolia. Ces différentes espèces se ressèment à tout vent. L’ail également peut constituer une très bonne solution, il faudra veiller à laisser sécher l’ombelle en place. Vous vous émerveillerez devant l’aspect naturel offert par la végétation se développant à l’aide de semis spontanés.

 

Quelles aromatiques privilégier ?

 Il faut souligner que l’angélique est considérée comme une fusée, belle ombelle aromatique, cette plante bisannuelle rustique apprécie les plantations en sols travaillés et assez humides. Elle peut être semée de juillet à septembre, et elle apportera au printemps des tiges mesurant de 1 à 2 mètres de hauteur. Cette aromatique fleurit de manière générale, l’année après sa plantation avant de mourir. Un atout de taille est que cette plante se ressème de manière spontanée et elle peut perdre rapidement son potentiel germinatif. Vous pourrez aussi récolter de jeunes tiges pendant le printemps afin de les confire.

Vous pourrez aussi opter pour la valériane, elle se loge facilement dans les pierres. Le centranthus ruber est différente de la valériane officinale très fréquente dans les prés humides. Cette variété se plait dans des sols extrêmement secs. Vous constaterez que des souches rustiques, solides et dures apparaitront, elles peuvent en effet remuer les pierres ; lors de leur installation suite à des semis spontanés. Si vous coupez les fleurs fanées de la valériane, cette opération facilitera la création de graines afin de prolonger les floraisons, pendant quelques semaines supplémentaires, jusqu’aux gelées.

 

Quelles fleurs rustiques à choisir pour une floraison colorée ?

 Vous pourrez opter pour des hellébores, elles présentent la particularité de se déplacer doucement. Il s’agit de plantes vivaces présentant une floraison hivernale avec une durée de vie relativement courte. Elles se pérennisent ensuite par semis spontanés, expliquant qu’elles changent souvent de place. Elles tendent à perdre leurs couleurs originelles après quelques années, avec les hybridations réalisées.  Vous pourrez employer ces jeunes plantes apparus cet automne, ça et là afin d’enrichir l’ensemble de vos massifs. Vous pourrez ensuite bouger la motte entière car les racines n’aiment pas le dérangement.

L’ancolie saura aussi vous ravir, avec son ravissant feuillage bleuté et aussi découpé, il se reconnait de manière facile, et aussi au stade des plantules, permettant d’éviter des semis spontanés. Vous ne déplacerez pas les pivots des racines qui s’avèrent être fragiles. L’ancolie est une plante vivace, la plante dure dans le jardin avec des semis naturels.  Lors d’une première implantation, vous pourrez employer des plants en godets, vendus dans une multitude de variétés.

De plus, la nigelle et la mauve sont deux plantes très faciles à cultiver. Vous pourrez réaliser le semis en septembre, en associant deux plantes annuelles rustiques, la nigelle de Damas, et la Lavatera trimsetris. Vous pourrez bêcher légèrement, et apporter du compost lors de la plantation. Vous pourrez ensuite émietter, et griffer en surface, afin de semer à la volée, de manière pas trop dense. Et la floraison apparaitra en mai. Leurs coloris bleus et blancs sont à mélanger avec le rose et le blanc des lavatères. Enfin, il est possible de choisir trois charmantes vivaces comme le souci, ce calendula officinalis est très accommodant dans des massifs colorés et aussi pour des bouquets. Elle se ressème après la formation des graines. A semer dans le potager, afin d’éloigner tous les insectes.

Le pois de senteur pourra orner vos treillages, il s’agit d’une plante grimpante volubile présentant des variétés naines, avec deux variétés, la vivace Lathyrus latifolius et la plante annuelle parfumée  lodoratus. Ces deux espèces peuvent cacher des coins assez ingrats. Enfin, la cerinthe présente des bractées d’émeraude, il s’agit d’un mélange présentant un feuillage bleuté et aussi des fleurs pourpres avec des bractées de couleur bleu violacé, cerinthe major purpurascens. Cette plante vivace méditerranéenne est assez sensible au froid, toutefois elle se maintient avec des semis naturels fleurissant dès avril.

Des fleurs pour tout l’hiver !
1 (20%) 1 vote

Plus de conseils de jardinage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.