Fleur à bulbe : Quand et comment planter ? Ma-petite-jardinerie.fr

Votre jardin d’ornement possède des massifs à décorer, et vous souhaitez des sujets à l’effet décoratif assuré. Ainsi, vous pourrez opter pour des bulbes, très faciles à planter, et offrant une myriade de couleurs à la belle saison. Les bulbes peuvent révéler une floraison de printemps ou une floraison d’été.

 

Quels sont les conseils à suivre pour la plantation de vos bulbes ?

En ce qui concerne les bulbes offrant une floraison printanière, la période de plantation s’étend d’octobre à fin décembre, notamment pour les jacinthes, les tulipes, et les narcisses. Cependant, un bulbe de floraison estivale, sera planté plutôt à partir de mars et ce jusqu’à fin mai, si vous résidez dans des régions au climat froid. Ce sera le cas pour les dahlias, les bégonias et les glaïeuls. Vous pourrez également échelonner vos plantations, cette opération est recommandée concernant les variétés offrant de belles fleurs à bouquets. Et de plus, une floraison échelonnée s’étendra sur une plus longue durée. A savoir tout type de sol conviendra à la culture des bulbes, il doit surtout être filtrant. Les bulbes craignent l’humidité stagnante pouvant entraîner le pourrissement du bulbe. Dans un sol lourd, vous veillerez à apporter du sable.

Les bulbes de manière générale requièrent une lumière importante et une situation au soleil, voire mi ensoleillée. Cependant, quelques exceptions sont à souligner comme pour les anémones, les muguets, les bégonias, et les muscaris. Ces plantes apprécieront les emplacements ombragés de sous-bois. Quant aux plantes de grande taille, notamment les dahlias hauts, les lys et les glaïeuls, elles possèdent une grande tige sensible à des emplacements peu abrités comme le vent. Vous aurez ainsi à les préserver de situations venteuses et il faudra également les tuteurer.

 

A quel moment doit-on planter le bulbe ?

Vos bulbes doivent être plantés dans une terre préparée à l’avance pour recevoir la culture de vos plantes, et ce durant quelques années, normalement. Aussi, il faudra désherber de manière soigneuse, et vous pourrez ôter les traces de racines. Vous prendrez soin aussi d’enlever le chiendent, ou le liseron avec un bêchage adéquat. Il est préférable de ne pas employer de fumier, entrainant le pourrissement des bulbes, il faudra plutôt placer un engrais spécial pour bulbes. Puis, vous positionnerez les bulbes pour leur emplacement, faîtes un trou à l’aide d’un transplantoir, ou d’un plantoir à bulbes. Surtout, il faut éviter le plantoir conique, qui peut provoquer une poche d’air sous le bulbe, quand le trou est comblé. Vous aurez ensuite à tasser et à arroser.

 

Quelle est la distance et la profondeur de plantation ?

 La distance idéale de séparation est différente selon la variété choisie et la grosseur du bulbe. Elle dépend aussi de l’effet désiré par le jardinier en herbe. Pour la conception d’un massif, il est recommandé d’effectuer des plantations plutôt compactes, offrant un effet splendide. En matière de profondeur de plantation, les bulbes à floraison printanière comme les anémones, les crocus, les perce-neiges, les renoncules, les muguets ou scillas sibirica nécessitent une mesure équivalente à moins de 10 centimètres. Concernant les jacinthes, les muscaris armeniacum, les camassias, les narcisses rocaille, les narcisses à grandes fleurs, les tulipes botaniques, les iris de Hollande et les scillas campanulata, la profondeur à respecter est de 10 à 20 centimètres.

Pour les fritillaires impérialis et les tulipes, vous pourrez les placer à environ 30 centimètres de profondeur. Ensuite, au sujet des bulbes à floraison estivale, comme les bégonias, les cannas nains, les cyclamens et les dahlias nains, la profondeur est estimée à moins de 10 centimètres. D’autres seront à planter à une profondeur entre 10 et 20 centimètres comme les freesias, les cannas hauts, les dahlias, les glaîeuls, les Montbretias ou les Eucomis. Et enfin, les nérines, lys, tigridas et agapanthus se plairont si plantés à une profondeur de 30 centimètres au moins.

 

Quels bulbes ont des besoins particuliers en matière de plantation ?

 Quelques cas particuliers sont à pointer du doigt, comme les iris à grandes fleurs. Ces belles plantes élégantes, apprécient tout particulièrement la chaleur et la lumière. Vous veillerez aussi à les planter dans un sol bien drainé, calcaire ou neutre. Le rhizome de l’iris devra être planté au ras du sol, les racines uniquement devront être enterrées. Les majestueuses hémérocalles vous promettent une floraison et un bel effet décoratif pour au moins 10 années. Une fois, en place, et bénéficiant de bonnes conditions de culture, les hémérocalles sont très résistantes aux maladies et parasites, et auront une longue espérance de vie. Lors de la plantation, vous veillerez à enterrer un peu les collets.

Les magnifiques pivoines herbacées composent des massifs superbes, cette reine du printemps au jardin peut fleurir pendant plus de 30 années. A savoir, leur végétation tend à disparaitre après la floraison pour réapparaitre de plus belle l’année suivante. Pour faire durer vos pivoines, vous leur attribuerez un emplacement propice. Le sol choisi devra être consistant, frais et riche essentiellement pendant le développement des touffes. Ce sol sera aussi perméable, légèrement acide et neutre. Pour la plantation, vous pourrez recouvrir les yeux de votre pivoine avec 3 centimètres à peu près de bonne terre de jardin. Pour la plantation des bulbes en pot, bacs, vasques, potées, …, il faut noter qu’une majorité peut être cultivée en pots. Une plantation réussie induit une préparation avec un mélange d’un tiers de terreau, un tiers de sable et un tiers de bonne terre du jardin.

Comment planter des bulbes ?
4.3 (85%) 8 votes

Plus de conseils de jardinage

1 avis sur “Comment planter des bulbes ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.