La menthe, une aromatique très appréciée - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

La menthe est véritablement une plante prisée pour sa fraîcheur, elle apporte aussi un effet décoratif, dans un potager ou jardin d’agrément.

Que vous aimiez le thé à la menthe ou non, vous aimerez son côté facile à cultiver et elle peut parfois devenir envahissante. Quelques pieds de menthe suffisent pour vous apporter ce parfum délicieux, dans le jardin, terrasse ou véranda. La menthe apprécie la mi-ombre et s’accoutume dans la plupart des sols. Elle peut aussi demeurer en place d’une année sur l’autre fort longtemps. Il est vrai qu’il existe diverses variétés de menthes, la menthe dispose aussi de périodes de culture spécifiques tout comme des emplacements à privilégier pour sa croissance. Concernant la fertilisation, la plantation et l’entretien, la menthe répond à certaines règles, exactement comme sa récolte, multiplication ou culture en pot.

Quelles sont les variétés de menthe ?

Il existe en effet diverses sortes de menthe composant le genre, mentha. Environ 70 sont répertoriées, les plus populaires sont la menthe verte ou mentha spicata, provenant d’Afrique du Nord et très utilisée pour le fameux thé à la menthe. Vous pourrez aussi découvrir la menthe des champs, surnommée mentha arvensis, ou encore la menthe aquatique (en latin mentha aquatica). Cette dernière variété est assez présente dans des milieux humides, notamment au bord de l’eau, offrant une belle odeur de menthol. Vous pourrez aussi apprécier la menthe poivrée (ou mentha x piperita), il s’agit d’un croisement entre la menthe aquatique révélant une odeur forte et la menthe verte. Vous pourrez aussi être surpris par la menthe odorante ou mentha suaveolens, au parfum subtil et assez dense, et également par la menthe pouliot ou mentha pulegium, très employée en Italie et en Espagne.

Quand cultiver la menthe ?

La menthe qui peut être plantée en massifs composés de plusieurs pieds, en jardinières ou dans des bordures, constitue une belle plante également en fleurs. Cette aromatique peut être plantée au printemps, entre avril et juin. Il s’agit d’une plante vivace, qui demeurera sur place d’une année sur l’autre, et ensuite, elle s’étendra.

Pour la récolte, ses feuilles sont à retirer délicatement au printemps et ce jusqu’à la fin de l’été. Après la floraison, vous pourrez constater que le nombre de feuilles réduit beaucoup et ensuite complètement lors de la saison hivernale. Quant à son emplacement, il faudra privilégier la mi-ombre, en effet, la plante apprécie de pousser dans ce type de lieu. Il faut savoir que le plein soleil tend à ralentir son épanouissement et sa croissance, elle nécessitera alors plus d’humidité. Il s’agit d’une plante vigoureuse qui résiste parfaitement au froid et aussi à la chaleur. Votre sol doit être ameubli, humide et frais, la plante s’y développera pleinement. Il faut noter également que la menthe peut s’adapter aussi à des situations variées aussi longtemps que son sol restera frais.

Comment effectuer la plantation de la menthe ?

Si vous désirez planter de la menthe, il faut savoir qu’il est tout à fait possible d’acheter des plants en godets, au printemps. Vous pouvez aussi vous procurer des plantes chez un jardinier. Une autre possibilité est aussi le bouturage. Pour la plantation, vous pourrez préparer l’emplacement en le nettoyant au préalable et il faudra ameublir la terre. Vous planterez ainsi la motte, et pourrez ensuite recouvrir de terre et tasser bien autour. Enfin, il faudra arroser copieusement. En cas de temps sec, il faudra réitérer cette opération plus tard, après plusieurs jours.

Concernant l’entretien, vous pourrez tailler la menthe car il est vrai que la menthe sans entretien, peut envahir votre massif ou jardin. Il faut l’arroser de manière régulière notamment au début de son développement, afin de lui garantir une bonne reprise. Il faudra ensuite arroser lorsque la terre deviendra sèche pour assurer une production correcte de feuilles. Cette plante apprécie aussi les sols fertiles, vous pourrez aussi lui apporter du compost au niveau de la surface, à chaque printemps. Pour limiter son expansion, il faudra éviter qu’elle ne prenne trop ses aises. Contenir ses racines reste une priorité en enterrant quelques matériaux bien autour des plants. Ainsi, vous pourrez placer des tuiles, bassines, planches imputrescibles, … ces objets constitueront un obstacle à l’expansion de la menthe et ses racines. Il faudra enfoncer les plants bien profondément, entre 35 et 40 centimètres de profondeur, les racines ne doivent pas dépasser. Vous veillerez aussi à prévoir des espaces libres, sinon les racines en profiteront pour ressortir ! Si vous souhaitez placer votre plante en pot, vous pourrez la positionner à la mi-ombre sur un rebord de fenêtre ou un balcon. De plus, le contenant devra être grand et plus imposant il sera, plus vous obtiendrez une grosse récolte. Il s’agit d’une solution parfaite pour limiter son expansion. Le sol devra comprendre du terreau marié à du compost ou de la terre de jardin, la terre doit demeurer humide. Il faudra aussi penser à rempoter tous les ans, et modifier le substrat, la menthe conservera ainsi toute sa vigueur avec de belles feuilles.

Comment procéder à la récolte et à la multiplication de la menthe ?

Pour la récolte et la conservation de la menthe, vous pourrez débuter dès le mois d’avril. Vous couperez ainsi les tiges et d’autres pourront être formées. Vous pourrez ainsi les cueillir feuille après feuille. Il faut savoir que les feuilles peuvent être conservées en glaçons ou entières.

Si vous souhaitez multiplier votre menthe, il faut savoir que cette plante est très facile à reproduire. La méthode la plus simple et rapide est de disposer d’un plant à diviser. En effet, la division de la menthe permet de créer des pieds de menthe, à effectuer au printemps, plutôt en avril, ou éventuellement en automne (en septembre). Toutefois, en cas de températures clémentes dans l’année, vous pourrez aussi réaliser cette division. Il faudra commencer en déterrant les pieds des racines, vous pourrez ensuite couper le pied en tronçons mesurant entre 5 et 10 centimètres à l’aide d’un sécateur et d’une bêche. Vous pourrez enterrer un tronçon sous quelques centimètres avec de la terre et ensuite procéderez à l’arrosage. Vous verrez ensuite apparaître de nouvelles tiges environ une semaine plus tard.

Il existe aussi la possibilité de bouturer les tiges, en effet, si vous souhaitez procéder au bouturage de votre menthe. Il faut dans un premier temps prélever des tiges mesurant entre 10 et 15 centimètres. Vous pourrez ensuite ôter les feuilles sur les 2/3 de chaque tige. Puis, vous plongerez ces mêmes tiges dans un verre d’eau. Il faudra ensuite patienter quelques semaines et des racines se formeront à leur tour, vous pourrez ensuite les planter. L’autre méthode à connaître concernant la multiplication, est le semis. Ce semis de menthe est assez peu employé, en effet, il faut noter que des espèces comme la menthe poivrée s’avèrent être stériles, et elles ne peuvent pas être semées. Vous pourrez pratiquer le semis sous abris, et débuter en semant au mois d’avril. En pleine terre, il faudra attendre le mois de mai, et les graines auront besoin de chaleur pour pouvoir germer.

La menthe, une aromatique très appréciée
3.8 (75%) 4 votes

Plus de conseils de jardinage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.