Garantie Végétale

Livraison offerte à partir de 30€

Paiement Sécurisé

Catégories
Aménager un jardin Comment planter des arbres et arbustes ?

Top 3 des arbustes à planter au mois de novembre !

En novembre, le temps est généralement triste : un temps de Toussaint, comme on dit… ! Et on ne pense pas forcément à sortir et encore moins à s’occuper de son jardin ! Pourtant novembre reste un mois où l’on peut encore se faire plaisir en jardinant. Outre de nombreux bulbes qui peuvent encore être plantés en novembre, on trouve aussi des arbustes ! Et pas des moindres, puisque ceux que nous vous avons sélectionné bénéficient d’un feuillage persistant, de magnifiques floraisons et fructifications. Alors, voici notre top 3 des arbustes à planter en novembre !

houx

Le houx : idéal pour les haies

Fiche d’identité du houx

Le houx appartient à la famille des Aquifoliacées. Nous associons tous le houx à Noël, et il est vrai que sa fructification en baies rouges et ses feuilles si particulières nous permettent de confectionner de jolies décorations pour les fêtes de fin d’année. Mais saviez-vous qu’il fleurit également en mai ? En outre, il présente également bien d’autres qualités !

Le houx est en effet particulièrement apprécié en tant qu’arbuste pour créer des haies grâce à son superbe feuillage de couleur vert profond et qui est surtout persistant ! À maturité, et selon les espèces (il en existe près de 400), cet arbuste peut atteindre 8 mètres de hauteur pour 6 mètres de largeur ! Mais ne craignez rien, il pousse relativement lentement. Attention, cependant à ces baies qui ne sont pas comestibles pour l’homme…

Découvrez notre gamme de Houx

Comment planter le houx et l’entretenir ?

Le houx apprécie autant le soleil que l’ombre ! C’est un arbuste très facile à entretenir. Il préfère être planté en novembre, lorsque le sol est humide et donc plus favorable à l’enracinement. En revanche, il est assez capricieux quant à la nature du sol dans lequel vous le planterez. Le houx apprécie un sol riche et frais, et surtout un sol qui ne se dessèche pas en été !

D’ailleurs, en été, et durant les deux années qui suivent sa plantation, il est conseillé d’arroser les pieds au moins une fois tous les 10 jours. Quant à la taille, il est conseillé de tailler vos haies de houx, si besoin vers le mois de juin après la floraison.

Dernier détail qui a pourtant son importance… le houx est dioïque. Alors, tenez-en compte, car pour qu’il y ait fructification, il faut impérativement planter des pieds mâles et des pieds femelles !

skimmia

Le skimmia du Japon : idéal pour les massifs et les bordures

Fiche d’identité du skimmia du Japon

Le skimmia japonica appartient à la famille des rutacées. Il en existe une dizaine d’espèces. Comme le houx, le skimmia du Japon fleurit au printemps, et ces fleurs, blanches, s’épanouissent en superbes panicules de 6 à 8 cm de long. Elles se transforment ensuite en une fructification tout aussi impressionnante dès l’automne. C’est assez spectaculaire !

Ces petites baies, d’un rouge écarlate, sont très persistantes, et elles égayeront votre jardin bien au-delà de l’hiver ! Le skimmia du Japon est un arbuste très apprécié pour agrémenter des bordures ou pour réaliser des massifs. Il n’est ni très large, ni très haut (1 mètre de large, 1 mètre de hauteur).

Le skimmia du japon, comme le houx, est également dioïque. Alors, pensez à mixer des plants mâles et des plants femelles… assez proches les uns des autres…

Découvrez notre gamme de Skimmia du Japon

Comment planter le skimmia et l’entretenir ?

Comme le houx encore, le skimmia du Japon n’est pas dérangé par le soleil, même s’il préfère une place légèrement ombragée. Et comme les arbustes que nous présentons dans cet article, il préfère le mois de novembre pour être planté. Le skimmia du Japon apprécie les sols acides pour mieux s’enraciner. C’est pourquoi il est recommandé d’acidifier le sol avec de la terre de bruyère lors de sa plantation.

Au printemps, dans les deux années qui suivent sa plantation, le skimmia du Japon a également besoin d’un peu d’engrais. Et en été, un arrosage en cas de sécheresse est fortement recommandé. Robuste et facile d’entretien, le skimmia ne nécessite pas de taille particulière. Ces baies sont très appréciées par les oiseaux, mais comme pour le houx, elles ne sont pas comestibles pour l’homme !

leucothoe

La leucothoe : un arbuste qui mérite votre attention !

Fiche d’identité de la leucothoe

La leucothoe, encore appelée « fleur de perle », appartient à la famille des Éricacées (comme les bruyères). Il en existe une cinquantaine de variétés. Planté en novembre, cet arbuste fleurit au printemps, sous la forme de superbes grappes de fleurs en forme de clochettes. Son feuillage, persistant, est impressionnant car il change de couleur au fil des saisons. Les pousses sont tout d’abord de couleur rouge, puis passent au vert pour devenir d’un joli bronze en hiver.

En termes de dimension, la leucothoe est d’une taille intermédiaire entre celle du houx et celle du skimmia du Japon. Un arbuste qui, selon les espèces, est plus large que haut. Il peut atteindre 2 mètres de hauteur pour 3 mètres de largeur. Sachez pour finir que sa croissance est également particulièrement lente.

Découvrez notre gamme de Leucothoe

Comment planter la leucothoe et l’entretenir ?

La leucothoe, quant à elle, préfère les emplacements semi-ombragés, à l’abri du vent. Cependant, comme le skimmia du Japon, cet arbuste préfère un sol acide (et donc dans lequel vous aurez ajouté de la terre de bruyère). Le sol doit, par ailleurs, être dépourvu de calcaire. Cet arbuste en a horreur… De plus, veillez à ne pas les planter dans un endroit où de l’eau pourrait stagner.

La leucothoe a comme ses confrères présentés plus haut, besoin d’être arrosé au moins pendant les deux années qui suivent sa plantation. Du terreau de feuilles, posé à ses pieds, en début de printemps lui fera également le plus grand bien pour s’épanouir. Il ne nécessite pas non plus de taille particulière sauf en cas de régénération. Le cas échéant, coupez 1/3 des tiges.

Pour en savoir plus, lisez notre article sur comment planter un arbuste !

À vous de jouer !

Catégories
Aménager un jardin Comment planter des arbres et arbustes ?

Petit conifère : la tendance jardin de cet hiver !

Les conifères nains, encore appelés conifères de rocaille, se font une part de plus en plus belle dans les jardins ! Il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs, et en jouant sur de subtiles associations, il y a de quoi réaliser une œuvre d’art. Si vous vous sentez l’âme d’un paysagiste, voici de quoi imaginer une multitude de tableaux. La difficulté sera d’arrêter un choix. Tour d’horizon du petit conifère et de ses spécificités !

Quels sont les avantages de planter le petit conifère ?

Vous pouvez véritablement personnaliser votre jardin tant il existe de formes et de couleurs différentes, certains conifères ayant même des feuillages dont les couleurs varient avec les saisons.

De plus, les petits conifères sont des arbustes faciles d’entretien et s’adaptent aussi bien plantés en pleine terre qu’en bac ou en pot. Ils résistent particulièrement bien aux gelées comme à la sécheresse, et sont rarement malades !

Ils agrémentent toutes les superficies, grandes ou petites, et peuvent également décorer un balcon. Et bien sûr, inutile de les tailler, sauf si vous voulez leur donner une forme particulière.

conifère nain

Quels sont les différents conifères nains et comment les choisir ?

Conifères nains : les différentes variétés

La plupart des conifères nains sont des conifères appartenant aux familles des Picéa, des Juniperus, pseudotsuga, Abeis, Thuja… Il y en a pour tous les goûts ! Voici notre sélection.

En forme de boule

  • Le Picea glauca « Echiniformis »
  • Le Pinus nigra « Pierrick Brégeon »
  • Le Thuya d’Occident (Thuja occidentalis) « Danica »
  • Le faux-cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana) « Minima Aurea »

À port globuleux

  • Le Chamaecyparis obtusa « Nana Aurea »
  • Le Pinus sylvestris « Gold Coin »
  • Le cèdre du Japon « Vilmoriana Gold »
  • Le PICEA Glauca « Alberta globe »

Les couvre-sol

  • Le genévrier Juniperus horizontalis
  • Le genévrier Juniperus Procumbens Nana

Pour des haies

  • Le Taxus baccata « Fastigiata Aurea »
  • Le Juniperus scopulorum « Skyrocket »
  • Le Juniperus scopulorum « Blue arrow »
  • Le Juniperus communis « Sentinel »
  • Le Thuja orientalis « Aurea nana »

Pour le balcon

  • Le Ginkgo biloba « Mariken »
  • Le Ginkgo nain « Troll »
  • Le Picea omorika « Nana »

Comment choisir un petit conifère ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir vos conifères :

  • Leur hauteur à maturité : certains ne dépassant jamais les 50 cm de hauteur, d’autres pouvant tout de même atteindre 2 mètres.
  • La couleur de leur feuillage. La palette est large, du vert au bleu en passant par le jaune, le doré ou l’argenté.
  • L’exposition, certains préférant être plantés en plein soleil, d’autres préférant les zones ombragées.
  • La persistance de leur feuillage. Mais la plupart des petits conifères ont un feuillage persistant qui nous permet d’en bénéficier tout au long de l’année.
  • La période de floraison ou de fructification : certains petits conifères fleurissent surtout au printemps et fructifient en hiver. Là encore, vous aurez le choix dans la couleur des fruits.
  • L’utilisation : en effet, parmi les petits conifères, certains sont plus appropriés pour les massifs, d’autres pour la décoration en bac, d’autres encore pour des talus ou pour des haies ou pour couvrir les sols…
  • Et bien sûr le sol. Tant au niveau de sa nature : argileux, caillouteux, calcaire…, que de son PH, sol acide, neutre… La plupart de petits conifères préfèrent les sols plutôt acides. Le cas échéant, si votre sol est trop calcaire, ajoutez de la terre de bruyère
planter conifères

Comment planter les conifères ?

À quelles périodes planter les petits conifères ?

Tout dépend du conifère, mais une majorité se plante en automne, et plutôt fin octobre et au mois de novembre, lorsque la terre s’est bien humidifiée avec les pluies qui font suite à la sécheresse…

Comment planter les petits conifères en terre ?

  • Juste avant la plantation, placez la motte dans un seau rempli d’eau pour qu’elle s’humidifie.
  • Creusez un trou d’une dimension au moins trois fois supérieure aux dimensions de la motte.
  • Préparez votre sol en fonction du conifère choisi. Les conifères préfèrent un sol riche en humus et bien drainé. Si votre sol est trop argileux, n’hésitez pas à y ajouter du compost. De même ajoutez si besoin des cailloux ou des gravillons pour favoriser le drainage.
  • Plantez la motte et recouvrez le trou.
  • Arrosez abondamment.

Comment planter un petit conifère en bac ou en pot ?

Les dimensions du pot doivent tenir compte des dimensions de votre conifère à maturité. Choisissez un pot d’au moins 50 cm de diamètre dans lequel l’eau ne pourra pas stagner. Les racines des conifères n’aiment pas être noyées. Quant à la terre, faites votre propre mélange mi-terre du jardin, mi-terreau.

Comment entretenir les conifères nains après leur plantation ?

Pour les petits conifères en terre, rien de plus simple. Un arrosage régulier la première année surtout en cas de forte chaleur.

Pour les petits conifères en pot, ajoutez au pied de votre conifère une généreuse couche de compost tous les ans. Un rempotage tous les quatre ans leur fera également le plus grand bien !

Catégories
Aménager un jardin Les plus beaux parcs et jardins

Les jardins de l’Alcazar de Séville

Situés au Patio de Banderas à Séville au cœur de l’Espagne, les jardins de l’Alcazar de Séville vous accueillent du lundi au dimanche de 9h30 à 17h00, jusqu’à 19h00 du mois d’avril au mois de septembre.

Présentation

Les jardins de l’Alcazar représentent 4/5ème de la surface complète de l’Alcazar. Vous pourrez découvrir de magnifiques jardins organisés en étages terrassés où l’eau est constamment mise en avant. Sur plus de 7 hectares, les jardins de l’Alcazar vous permettent de découvrir un mélange d’influences européennes, mais également musulmanes. Que ce soit des mosaïques, des labyrinthes parfaitement géométriques ou encore un jardin à l’anglaise, votre visite sera riche en découvertes. Diverses fontaines sont aussi présentes durant toute votre visite, toutes plus belles les unes que les autres. Vous pourrez découvrir les jardins les plus anciens à proximité du palais et dont certains puisent leur origine durant la Renaissance. Des jardins quadrangulaires sont présents, c’est-à-dire qu’ils sont divisés en quatre parties différentes dans le but d’évoquer le paradis et les 4 fleuves décrits. La majeure partie des visiteurs vous diront notamment que ces jardins dégagent une véritable paix et que cet endroit est tout simplement magique, peu importe la période de l’année. Un dépaysement total vous attend à uniquement deux heures de vol de Paris. Un lieu enchanteur qui est donc une visite incontournable de la ville de Séville, notamment parce que ces jardins représentent beaucoup pour tous ceux qui y vivent.

Le petit plus

Sachez que si vous le désirez, vous pourrez également visiter le palais de l’Alcazar. Un véritable trésor où tout est simplement magnifique. Vous pourrez notamment apprécier les différents mélanges de styles que ce soit le gothique, le baroque ou encore des influences de la Renaissance. On apprécie surtout le style mudéjar qui fait sensation.

Catégories
Aménager un jardin Les plus beaux parcs et jardins

Le jardin de Boboli – Toscane

Situé au 1 Piazza Pitti à Florence en Italie, les Jardins de Boboli vous accueillent lundi au dimanche de 8h15 à 18h30. Ici, nous vous proposons d’en découvrir plus sur ces magnifiques jardins qui vous ouvrent leurs portes.

Présentation

Le jardin de Boboli est un parc magnifique situé au cœur de la ville de Florence et un endroit incontournable si vous êtes de passage. En effet, ce jardin vous permet notamment d’échapper un court instant à la foule et de vous relaxer. Ce jardin paysager peut notamment être comparé à une sorte de musée en plein air comprenant un tas de variétés de vivaces comme le dipladénia. En effet, vous pourrez y découvrir diverses statues au fil de votre visite sur plus de 45 hectares. La majeure partie des sculptures datent du 16ème ou 18ème siècle. Ce splendide parc est notamment situé derrière le Palais de Pitti qui était le lieu de résidence des Grands Ducs de Médicis en Toscane. Le luxe est véritablement présent dans ces jardins. Au départ, le jardin de Boboli était uniquement réservé à la famille des Médicis, notamment pour montrer toute leur puissance.

Différentes attractions

Le jardin de Boboli renferme différents trésors dont notamment des attractions toutes plus charmantes les unes que les autres. On peut notamment découvrir un magnifique amphithéâtre, une obélisque égyptienne origine de Rome ou encore une fontaine de Neptune qui ne manquera pas de vous couper le souffle. Vous pourrez d’ailleurs réaliser de magnifiques clichés dans cet endroit. Nous vous recommandons notamment de prévoir une après-midi ou une journée pour visiter le jardin de Boboli. Une excellente idée de sortie en famille et vous pouvez très bien emporter un pique-nique pour le déguster au cœur du jardin de Boboli.

Les personnes qui vivent à Florence apprécient ce jardin pour la tranquillité qu’il apporte, permettant de faire un break avec la vie trépidante de la ville.

Catégories
Aménager un jardin Les plus beaux parcs et jardins

Le parc André Citroën

Situé au 2 rue Cauchy dans le 15ème arrondissement de Paris, le parc André Citroën vous accueille tous les jours de 8 heures ou 9 heures à 19 heures 30 ou 21 heures 30. Les horaires peuvent notamment varier en fonction de la saison. Ici, nous vous proposons d’en découvrir plus sur le parc André Citroën.

Description

Le parc André Citroën se trouve notamment sur l’emplacement exact de l’ancienne usine du grand constructeur automobile. Le parc ouvrit ses portes au cours de l’année 1990 avec une étendue de plus de 14 hectares comprenant des plantes et des vivaces fleuries comme le dipladénia. Il faut savoir notamment que c’est le parc le plus récent de toute la capitale. Le parc Citroën fut d’ailleurs créé par de véritables architectes et des paysagistes de grande renommée. Au cœur de ce parc André Citroën, vous aurez notamment la possibilité de profiter d’une vue sur la Seine et c’est d’ailleurs le seul parc de toute la capitale qui est ouvert directement sur le fleuve parisien. Au travers du parc, vous pourrez découvrir notamment trois espaces différents dont le jardin Blanc, le jardin Noir et le reste du parc. Au cœur de ce parc André Citroën, diverses plantes sont présentes dont certaines sont exotiques et très rares. Vous pourrez notamment avoir l’occasion de pénétrer dans deux serres conséquentes. Tout est mis en œuvre pour favoriser la détente et la relaxation de tous les visiteurs.

Un espace pour les enfants

Le parc André Citroën n’a pas oublié nos enfants en créant un espace qui leur est dédié. Vos enfants pourront notamment se défouler dans une aire de jeux de ballon, jouer au ping-pong ou encore profiter des divers toboggans présents dans le parc. N’oublions pas également qu’un ballon captif à gaz est disponible pour permettre à vos enfants de tenter l’expérience d’une ascension à 150 mètres de hauteur en fonction des conditions climatiques.

Catégories
Aménager un jardin Entretenir son jardin

Le robot tondeuse, votre allié pelouse

Les robots tondeuse ont le vent en poupe, ils sont apparus sur le marché du matériel de jardinage il y a quelques années. Largement diffusé aujourd’hui, ils sont très appréciés notamment pour entretenir des jardins de surface moyenne à grande. On les retrouve dans les jardineries en ligne ou en magasin spécialisé en tondeuse. Voici quelques informations concernant ce concentré de technologie, selon l’interrogation d’un utilisateur convaincu résidant dans le Val d’Oise et disposant d’un jardin de 600 m².

Pourquoi choisir un robot de tonte ?

Le robot tondeuse possède le même fonctionnement que le robot aspirateur. Et deux avantages s’offriront à vous, ne plus ramasser les herbes coupées et ne pas tenir compte de la météo pour tondre votre pelouse ! Cet utilisateur a acheté son robot il y a un an. Les critères de choix retenus ont été de suivre les conseils d’un revendeur, expliquant que Viking, marque de son ancienne tondeuse, dépend du groupe STIHL (gage de qualité).

L’installateur est venu à domicile pour vérifier l’entretien et la configuration du jardin. Puis, le choix s’est porté sur le modèle iMow, l’installateur est venu poser un câble encerclant le jardin, afin de définir le périmètre d’action du robot.

L’utilisation du robot, la facilité

Le robot tondeuse fait le travail tout seul, en suivant une zone définie, périmètre du jardin. De plus, il est programmé pour éviter les obstacles et sa lame coupe le haut des herbes de manière régulière. Aucun reste de tonte n’est à ramasser, par conséquent, plus de corvée de râteau. Résultat, la pelouse est extrêmement bien tondue. Le mulching peut être employé, il faut contrôler que la lame est en bon état régulièrement. Vous aurez à nettoyer le dessous du robot une fois dans l’année, lors du rangement dans la cabane du jardin. Si vous possédez des animaux, la cohabitation se passe bien. Avec les enfants, c’est la même chose, une sécurité est prévue, notamment quand le robot est soulevé, il s’arrête de tourner immédiatement. Les atouts majeurs de ce robot sont son autonomie, offrant la possibilité de planifier un planning de tonte. Et vous n’êtes pas obligé de suivre la météo pour tondre son gazon. Economie de temps aussi, et finie la corvée de ramassage des herbe et aussi les déplacements jusqu’à la déchetterie. De plus, les tontes rapprochées permettent d’obtenir une pelouse plus dense, comme un beau tapis vert !

Ainsi, le robot tondeuse devient un indispensable pour cet utilisateur, en raison de la qualité du gazon, plus dense et impeccable toute l’année.