Le Sansevieria : comment l'entrenir ? Ma Petite Jardinerie – Le Blog
sanseveria

Nous sommes très nombreux à apprécier les plantes d’intérieur. Malheureusement, nous n’avons pas forcément tous, la main verte. Et pour certains, c’est même une catastrophe… Mais, rassurez-vous, la nature est bien faite, et elle a pensé à vous. Parmi les plantes les plus résistantes, le Sansevieria est dans le top 3 ! Réputée pour être une plante particulièrement coriace, elle a d’ailleurs hérité d’un sacré surnom : la langue de belle-mère… Inutile donc de vous faire un dessin.

Qu’est-ce qu’un Sansevieria ?

On le reconnaît immédiatement. Ses longues feuilles, tachetées de vert et de jaune en leur intérieur, ont un magnifique contour de couleur jaune, et sont très caractéristiques de l’espèce la plus connue : le Sansevieria trifasciata.

Fiche d’identité du Sansevieria

Les Sansevierias sont des plantes grasses à rhizomes (encore appelées plantes succulentes). Originaire d’Afrique et d’Inde, le Sansevieria ne supporte pas vraiment les températures fraîches (inférieures à 10 °C). C’est pourquoi, il est fortement déconseillé de le sortir à l’extérieur lorsque les températures sont fraîches.

Le Sansevieria doit son nom à un prince italien Raimondo di Sangro qui était originaire de San Severo, et qui l’a donc importé dans sa province natale.

Les Sansevierias appartiennent à la famille des Dracaenaceae. Le genre comporte près de soixante variétés. Ses feuilles épaisses, rigides, élancées, et qui pointent vers le ciel, peuvent atteindre 1 mètre de hauteur, voire plus. La croissance est cependant relativement lente.

Sinon, et pour terminer sur sa fiche d’identité, peu le savent, mais le Sansevieria fleurit ! Mais, avouons-le, c’est assez rare. Pourtant, il se peut que vous voyiez apparaître en été, une tige d’une centaine de petites fleurs blanches. Considérez cela comme une récompense… En effet, cette floraison ne peut se produire qu’après de longues années d’amour entre vous.

Les bienfaits du Sansevieria

Lorsque l’on achète une plante, c’est avant tout pour décorer son intérieur. Mais savez-vous que certaines plantes ne se contentent pas de jouer le rôle de « plante verte » ? En effet, notre fameux Sansevieria possède quelques autres qualités. En effet, le Sansevieria est ce que l’on appelle « une plante dépolluante ».

Il purifie votre intérieur. Les feuilles du Sansevieria jouent le rôle d’un filtre. Elles absorbent les substances nocives et redistribuent de l’oxygène. L’air de votre pièce est ainsi purifié. Ce qui est excellent pour le système respiratoire, la peau, les yeux… Posé dans une chambre, et compte tenu de cette propriété, le Sansevieria peut contribuer à améliorer votre sommeil.

Comment entretenir le Sansevieria ?

Comme dit précédemment, le Sansevieria ne nécessite quasiment pas d’entretien. Malgré tout, il apprécie tout de même que l’on s’occupe un peu de lui.

Quelle terre pour le sansevieria ?

Le Sansevieria aime les expositions lumineuses, sans pour autant être directement exposé au soleil. Mais si vous voulez le choyer, préparez-lui un sol qui lui plaira. En effet, même s’il n’est pas vraiment difficile, il apprécie particulièrement les sols bien drainés. Que ce soit lors de votre achat ou lors de son rempotage (qui doit être effectué obligatoirement tous les 3 ans), il faut le laisser évoluer dans un sol constitué d’un mélange de terreau, de terre franche (à parts égales), de tourbe et de sable à granulométrie moyenne. Ou alors, prenez de la terre de votre jardin que vous mélangerez à quelques graviers ou billes d’argile pour l’aérer. Très reconnaissant, votre Sansevieria vous en remerciera.

Quand arroser le sansevieria ?

Déjà, sachez que le Sansevieria aime se développer dans un grand pot, percé. En ce qui concerne l’arrosage, tout dépend de la saison. En hiver, un arrosage par mois est largement suffisant. En revanche, par beau temps, le Sansevieria réclame tout de même d’être arrosé au moins une fois par semaine. Petite astuce : pour savoir si votre Sansevieria à soif, observez la terre. Dès lors qu’elle commence à sécher en surface, arrosez votre Sansevieria.

En revanche, ne laissez jamais de l’eau stagner ni dans le pot, ni dans la soucoupe. Vous pouvez également brumiser ses feuilles de temps en temps !  Et comme nous vous le préconisons toujours, préférez toujours utiliser de l’eau de pluie que de l’eau du robinet qui peut être calcaire. Vous verrez, le Sansevieria ne mérite pas ce vilain surnom de langue de belle-mère. Il est plutôt très attachant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.