L’hibiscus - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

L’hibiscus, emblème de la Corée du sud, est une plante que l’on retrouve également sous le nom de rose de Chine ou d’Althéa. Cette plante est identifiable de par ses superbes fleurs dont on peut profiter du mois de mars au mois de novembre. Elle comporte de nombreux avantages dans la mesure où elle s’entretient facilement et offre une floraison relativement longue.

Quel est l’apparence de l’hibiscus ?

En période de floraison, il comporte une importante densité de fleurs. Il est tout particulièrement apprécié pour le panel de couleurs qu’il propose. Il se décline en effet en blanc, en jaune, en bleu, en pourpre, dans plusieurs teintes de rose et de fuchsia ainsi qu’en rouge. Le cœur des fleurs de l’hibiscus est généralement d’une autre couleur que les pétales. On retrouve ces derniers dans des formes arrondies ou encore dentelées. L’ensemble des pétales forme un entonnoir et ses étamines sont elles aussi joliment colorées. Dans certains cas, les fleurs peuvent être doubles, ce qui est tout particulièrement appréciable esthétiquement. Ses feuilles sont longues de 6 à 10 centimètres et présentent une forme crantée.

L’hibiscus : plante d’intérieur ou d’extérieur ?

La particularité de cette plante, c’est de pouvoir être positionnée à l’intérieur ou à l’extérieur selon les variétés.

L’hibiscus d’intérieur

La particularité de l’hibiscus d’intérieur, appelé « hibiscus Rosa sinensis », c’est d’avoir besoin d’être maintenu à l’étroit pour se sentir bien. Il est déconseillé de vouloir rempoter un hibiscus en fleurs, ce qui est le cas du printemps à la fin de l’automne (floraison de mai à octobre) car cela pourrait avoir un impact négatif sur lui. L’hibiscus d’intérieur est un petit arbuste dont la hauteur varie entre 40 centimètres et 1,50 mètre. Il craint le froid et notamment les températures descendant en dessous de 10°C.

L’hibiscus d’extérieur

L’hibiscus d’extérieur est tout simplement appelé « hibiscus arbre » (hibiscus Syriacus ») mais aussi parfois « Mauve en arbre ». Les fleurs de cet arbre qui peut aller jusqu’à trois mètres de haut se déploient en trompette du mois de juillet au mois d’octobre. Elles se développent à la base des feuilles, tantôt seules, tantôt deux par deux. L’hibiscus d’extérieur supporte sans problème jusqu’à -20 °C.

De quel type de sol l’hibiscus a-t-il besoin ?

Qui s’agisse d’un hibiscus d’intérieur ou d’un hibiscus d’extérieur, le sol nécessitera d’être bien drainé. Il devra présenter certaines caractéristiques pour que la plantes évolue bien : sol humifère et fertile avec une terre agrémentée de tourbe et de terreau de feuilles. À noter qu’un hibiscus en pot sera plutôt placé côté nord à proximité d’une fenêtre.

À quel moment et de quelle manière rempoter un hibiscus ?

Il faudra attendre le printemps pour replanter l’hibiscus dans un pot. Il ne faut pas perdre de vue que la plante devra être installée dans un pot pas trop grand pour être bien maintenue comme elle l’aime. L’hibiscus d’extérieur, lui, pourra prendre place à n’importe quel endroit (jardin, plate-bande, allée, terrasse…).

Quelles sont les différentes variétés d’Hibiscus ?

Pour agrémenter son intérieur, les amateurs de rose opteront pour l’hibiscus rosa sinensis Agnès Galt. Ses belles fleurs roses à bordures rouges les raviront. L’hibiscus rosa sinensis Fiesta sera de couleur orange. Si l’on souhaite des fleurs blanches, il faudra opter pour l’hibiscus rosa sinensis Dainty white. À l’extérieur, le choix sera également varié avec l’hibiscus Russian Violet aux grosses fleurs de couleur mauve, l’hibiscus bleu au cœur rouge (hibiscus syriacus oiseau bleu), l’hibiscus syriacus Helena pour ses fleurs blanches et son centre rouge ou encore l’hibiscus Duc de Brabant qui éblouira avec ses fleurs doubles de couleur rouge.

Quand effectuer les semis, le bouturage et la plantation de l’hibiscus ?

C’est au mois de mars que l’on peut procéder au semis de l’hibiscus, lorsque la température se situe entre 13 à 18°C. Deux autres méthodes permettront le développement de la plante : les boutures herbacées seront effectuées au mois de juin, tandis que les boutures semi-ligneuses devront être réalisées pendant l’été, au mois de juillet. Pour finir, le marcottage sera effectué entre le printemps et l’été.

Comment bien entretenir son hibiscus ?

L’hibiscus d’extérieur nécessite d’être paillé pour être protégé du gel qu’il craint. Juste avant le printemps, on le taillera en enlevant le bois mort dans l’objectif de lui redonner une jolie forme. On en fera de même avec l’hibiscus intérieur afin de favoriser une belle tenue et la venue des fleurs. Concernant l’arrosage, il faudra veiller à arroser l’hibiscus d’intérieur au moins deux fois par semaine pendant l’été sinon les fleurs ne tiendront pas.

Quelles maladies l’hibiscus craint-il ?

Les pucerons, mouches blanches, cochenilles farineuses et l’oïdium pourront venir perturber la quiétude de l’hibiscus. Il faudra donc garder un œil vigilant à ce niveau.

Quelles sont les vertus de l’hibiscus ?

L’hibiscus est utilisé en phytothérapie pour soigner la fatigue, la tension artérielle mais également pour ses bienfaits au plan diurétique. Sacs et filets de chasse étaient fabriqués à partir des fibres de la plante auparavant.

L’hibiscus
1 (20%) 1 vote

Plus de conseils de jardinage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.