Lutte et traitement de la cochenille farineuse - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

Les cochenilles farineuses, minuscules insectes découverts sur des plantes d’intérieur, sont détestées des  jardiniers. Ces derniers recherchent généralement des insecticides et des traitements biologiques pour éradiquer ces petits envahisseurs de leurs plantes.

La cochenille farineuse 

Le terme de cochenille farineuse concerne diverses espèces de cochenilles, les cochenilles du nom latin pseudococcus viburni, pseudococcus longispinus ou planococcus citri. Elles sont appelées farineuses en raison de la couleur blanche des cires qu’elles sécrètent pour se défendre. Sous cette couche de cire, leur corps est blanc, brun ou rose. Les cochenilles farineuses de l’ordre des hémiptères, tels les pucerons ou punaises, sont pour la plupart des espèces de cochenilles farineuses de famille des Pseudococcidae. De plus, les cochenilles farineuses peuvent être confondues avec les pucerons lanigères au système de défense comparable à celui de nos cochenilles.

Quel traitement utiliser ?

Les cochenilles, insectes phytophages, possèdent un rostre (paille pointue) pour percer la cuticule des plantes. Cet élément leur permet aussi de prélever la sève les nourrissant. Nullement dangereuses pour les humains, les cochenilles ne piquent pas. Quelques-unes peuvent être employées pour concevoir des colorants utilisés en alimentation (comme le rouge carmin ou E120).

Les cochenilles tendent à envahir toutes les feuilles des plantes, par exemple le collet et les racines en terre. Fréquemment, elles se posent sur les feuilles, tout au long des nervures des feuilles portant la sève. Les cochenilles apprécient aussi de se placer près des nœuds, à l’endroit où les tiges sont regroupées et plus difficiles à déloger ! Elles sucent la sève afin de se nourrir, affaiblissant nos plantes. Les problèmes causés sont généralement esthétiques recouvrant les feuilles des plantes de décoration d’une cire blanche. Pouvant aussi déformer les nouvelles fleurs et feuilles si nombreuses, les cochenilles, comme les pucerons, excrètent du miellat. Ce miellat est très sucré, il représente un dilemme car situé sur les feuilles de la plante. Il s’agit d’un substrat propice à la prolifération de champignons telle la fumagine.

Les plantes hôtes des cochenilles

Chaque type de cochenille farineuse possède sa plante favorite, ou un groupe de plantes. Et elles sont très polyphages, pouvant vivre sur un nombre croissant de plantes différentes.

En intérieur, les cochenilles sont le plus souvent sur des plantes comme les Yucca, les palmiers, les ficus, les orchidées, les cactus, les arbres bonsaï et toutes autres plantes grasses. Au sein des jardins, les cochenilles farineuses sont situées sur les agrumes, orangers, citronniers et mandariniers. Les fleurs sont aussi concernées comme les Dipladenia, le jasmin, les Pelargonium, les rosiers, les lilas et les hortensias et les Hibiscus, hôtes des cochenilles farineuses.

Se débarrasser des cochenilles farineuses

Les insecticides, souvent chers et inefficaces ne sont pas à privilégier. Les feuilles peuvent être toxiques pour les humains, les animaux de compagnie et également pour l’environnement. Les cochenilles farineuses produisent une cire entravant de nombreux traitements chimiques. Aussi, il est recommandé de séparer parfaitement les plantes infectées des autres plantes. Vous aurez aussi à contrôler que les pots et les feuilles ne sont pas en contact, et vous pourrez les changer de pièce. Si vous êtes confronté à des cochenilles trop nombreuses, des solutions constituées d’alcool à 90° et de savon noir dilué sont à employer. Ces quelques solutions peuvent occasionner des effets sur la plante, aussi, il est préférable des appliquer avec soin.

Le cycle de vie de la cochenille

Se débarrasser des cochenilles sur les plantes ne cache pas l’envie de s’intéresser à ces étranges insectes. Les cochenilles farineuses appelées Planococcus citri, vivent plusieurs semaines (femelles adultes aptères – sans ailes) et ne bougent quasiment pas. Les mâles ont des ailes et se dispersent pour féconder des femelles ailleurs, et leur durée de vie s’avère être très courte, uniquement quelques jours. Ils ne se s’alimentent même pas.

Lutte et traitement de la cochenille farineuse
5 (100%) 1 vote

Plus de conseils de jardinage