L’aménagement d’un jardin en longueur - Ma Petite Jardinerie – Le Blog

Vous bénéficiez d’un jardin en longueur à côté de votre maison, et vous ne savez comment l’aménager. Il est vrai qu’en ville, beaucoup de jardins ont cette configuration en longueur, et il exister de nombreuses possibilités d’agencement. Ainsi, des conseils sont à suivre pour aménager le vôtre afin de le mettre en valeur comme tout autre jardin classique.

 

Détourner le regard vers le fond

Lors de votre arrivée dans un lieu, votre regard est happé par l’ensemble de la surface en un coup d’œil. Votre jardin en longueur attirera automatiquement votre regard vers le fond, si aucune occultation n’est présente pour stopper la vue. Cette vue offre l’impression d’un espace réduit et serré, même disgracieux. Aussi, vous remarquerez que l’ensemble sera dénué de charme et d’intérêt. Afin d’éviter cette impression, il est nécessaire de casser l’effet enfilade, vous pourrez par exemple constituer des chambres vertes partagées ou compartimentées. La sensation de longueur sera ainsi cassée, par exemple, vous pouvez partager l’espace en 3 zones. Ces surfaces sont à créer selon les activités à développer, terrasse, potager, roseraie, aire de jeux enfants, jardin aquatique …

 

La création du « premier jardin »

Un soin tout particulier est à attribuer au premier jardin, celui situé devant la maison. La terrasse, sera elle localisée au plus près de votre maison, et au même niveau de préférence. Vous pouvez aussi réaliser des marches pour accéder au jardin. Les jardinières peuvent contenir des plantes aromatiques comme le romarin, le thym ou le persil. Elles peuvent aussi abriter des petits bonsaïs.

Cet espace ne nécessite pas d’autre séparation, et vous pourrez y positionner des végétaux parfumés, colorés et persistants de préférence. De cette façon, vous profiterez d’eux pendant la saison hivernale depuis votre intérieur. Ainsi quelques espèces sont recommandées comme l’oranger du Mexique, le Choisya Ternata, les lavandes du soleil, l’Eriostemon myoporoides (au délicieux parfum entre le mois de novembre et décembre) et l’Eleagnus ebbingei qui peut être panaché. Une autre variété à privilégier est l’érable du Japon, le corydalis et des couvres-sols aux feuillages dorés. Dans cet espace, vous y placerez toutes les plantes que vous désirez admirer depuis votre maison, en cas de mauvais temps. Placez des plantes grimpantes sur des clôtures ou autre support en bois comme les clématites, les rosiers, le jasmin, le chèvrefeuille, …

 

Ce premier espace peut être défini avec une haie de bambous, variétés non traçantes comme les Fargesia. Si votre haie est plantée tout en largeur, alors elle peut bouger dès le premier souffle. Elle vous permettra de vous protéger des courants d’air, présents fréquemment dans les jardins en longueur. Ne choisissez pas de variétés d’une hauteur trop imposante. Et optez plutôt pour des espèces de bambous comme les Fargesia murielae, dracocephala ou nitida. Vous avez aussi la possibilité de choisir des variétés et les espacer d’environ 80 centimètres. Il est aussi possible de créer un passage mesurant 1 mètre ou 1,20 sur le côté, il faudra éviter le centre. Ainsi, votre premier jardin sera constitué, plus en vue et qui requiert le plus d’entretien.

Ce premier jardin permet de créer une perspective concernant la terrasse en direction du jardin.

 

Un deuxième espace pour la détente

Ce deuxième espace est ce qu’on appelle le jardin du centre, il peut être aménagé tel un petit jardin privé, et doté de transats et poufs comme un appel à la détente et de la pelouse. Cet espace de relaxation ne sera pas visible depuis votre maison. A cet endroit, vous pourrez placer un bassin, et disposerez ce dernier dans le sens de la largeur du jardin comme une haie séparative. Il est vrai que la clôture permet de casser la sensation de longueur.

 

La troisième zone

Dans le fond du jardin, ce 3ème espace sera dédié au potager ou aux enfants. Vous pourrez aussi y placer une cabane avec des outils ou un poulailler.

Cet espace peut ainsi être dédié à ces diverses activités, et cette zone sera assez isolée de la maison. Il peut aussi être décoratif comme les autres espaces, en apportant une attention au choix des végétaux. Un arbre de taille réduite, comme le bouleau ou des fruitiers comme les abricotiers et aussi des haies composées de petits arbres fruitiers. Vous pouvez aussi employer des clôtures ou des murs et y placer un mûrier dépourvu d’épines. Ces clôtures pourront vous être utiles aussi pour palisser des poiriers en palmettes, ou des pommiers.

 

Création d’allées dites de découverte

Ces allées ne seront pas linéaires et elles ne vous mèneront pas vers le fond. En effet, ces allées ne doivent pas séparer votre jardin en 2 zones accentuant cette impression de longueur. L’impression visuelle serait encore plus désagréable. Aussi, il est recommandé de réaliser des chicanes ou des courbes, tout au long du cheminement en direction du fond. Si vous souhaitez matérialiser vos allées, vous avez la possibilité d’utiliser le même matériau pour une unité esthétique. Vous pouvez aussi sélectionner du gazon si votre jardin ne présente pas trop d’humidité à la saison froide.

 

Les allées

Pour décorer vos allées, des matériaux sont à privilégier comme des écorces à placer sur un géotextile. Ces écorces sont économiques et permettent un drainage correct. Le conseil à suivre est de conserver une unité concernant l’ensemble de l’aménagement, depuis la terrasse et ce jusqu’au fond du jardin, comme la pierre ou le bois. Vous pouvez ainsi personnaliser le lieu afin de ne pas créer un espace morcelé. Il apparaitra assez désordonné si les matériaux sont mélangés. L’objectif est n’est pas de créer 3 jardin, il est d’apporter du corps à l’ensemble de l’espace dans la longueur.

 

La création de haies ou de murs sur le pourtour

Afin de bien aménager votre petit jardin, vous pouvez utiliser des parois ou murs en place, afin d’y placer des plantes grimpantes. Vous tendrez des fils directement sur les murs et placerez des panneaux en bois sur un grillage. L’hortensia grimpant peut être une bonne solution. Assurez-vous que les clôtures ou les murs sont mitoyens, vous y placerez des supports adaptés à vos plantes grimpantes. En effet, les séparations du voisin ne peuvent être employées. Les végétaux seront plantés à une distance de 50 centimètres minimum des limites de séparation.

 

Des plantes originales

Si vous souhaitez planter des arbres, il faudra choisir des variétés naines, aussi esthétiques que leurs cousins de taille haute. Ainsi, optez pour le Ginkgo, de hauteur équivalente à 1 mètre environ ou des houx. Ces petits arbres sont à placer plutôt au premier plan de vos massifs, vous y admirerez ainsi leurs feuilles. Pour les expositions ombragées, vous pouvez planter des fougères, elles apportent un côté mystérieux tel un sous-bois. Autre variété à privilégier, les Fatsia, offrant de belles feuilles découpées, ils ornent magnifiquement les terrasses par exemple. Des bambous pourront faire l’affaire ou autres graminées ondulant au vent.

L’aménagement d’un jardin en longueur
Rate this post

Plus de conseils de jardinage